Festival « All Stars »
Originaire de Philadelphie, Bilal est sans conteste l'un des plus doués et fameux représentants de la scène Soul actuelle.
Artiste complet, chanteur, auteur, musicien et producteur, il se distingue tant par sa voix reconnaissable parmi toutes, que ses compos originales de « Soul Sista » à « Back To Love » et ses multiples et prolifiques collaborations avec Common, Erykah Badu, Beyoncé,Q-Tip, S yleena Johnson, The Roots, Robert Glasper, Jaguar Wright...

Sa voix reconnaissable parmi toutes a caressé les oreilles de tous les amateurs de Soul, notamment depuis l'ultra sensuel Soul Sista jusqu'à son dernier « A Love Surreal »

" ...Le bonhomme a notamment collaboré avec Common, Beyoncé,... et bénéficié des largesses de J Dilla, Dr Dre. Avec A Love Surreal, il démontre que la nouvelle génération de chanteurs r'n'b -de Frank Ocean à Miguel - doit beaucoup à la scène nu soul et ses langueurs. Ample et ambitieux, classe et amoureux, « A Love Surreal » cite The Notorious B.I.G. (Party & Bullshit), tout en faisant de la place au piano jazz de Robert Glasper (Butterfly). Une vraie réussite, album soul capiteux et long en bouche..."
== Line up ==
Bilal (Voix), Micah Robinson (Voix), Jake Sherman (Claviers), Conley Whitfield (Basse), Adam Jackson (Batterie), Randall Runyon (Guitare)
Dernier(s) passage(s) au New
+ D'INFOS
Première partie
Pulsations nerveuses de l’afrobeat, sons psychédéliques, énergie rock’n roll et efficacité électro: la formule Afrorockerz tire dans le mille, bousculant la musique de Fela Kuti avec une énergie débraillée, taillée pour la scène ! Normal, quand on sait que le groupe compte dans ses membres le guitariste de Fanga, le bassiste de Yom & the wonder Rabbis et le batteur de Babx. Le groupe est né d’une collaboration entre Julien Raulet et la chanteuse Ruth Tafébé, en est sorti est album, « Holy Warriors » comet records, 2007, où l’on retrouve le batteur Tony Allen sur la majorité des titres. Aujourd’hui The Afrorockerz bénéficie de la combinaison de la voix éraillée d’Allonymous et des timbres très soul d’Emma Lamadji... Welcome, c’est le dirty afrobeat groove !
Investir l’héritage de Fela pour poursuivre sa fusion entre musiques africaines et occidentales, telle est l’ambition de The Afrorockerz. Prouvant sa capacité à toujours se réinventer, l’afrobeat emprunte ici ses façons à la Côte Ouest psychédélique, au P-funk des années 80 ou à l’electro européenne sans jamais trahir son groove fondateur ni perdre son âme africaine. Le résultat est un album détonnant qui déborde d’innovations jubilatoires et dont le slammaster Allonymous et l’éblouissante Emma Lamadji, sont les parfaits maîtres de cérémonie. (Les Inrocks)
Dès l’impeccable premier morceau d’ouverture, son premier album groove avec décontraction avec une formation unie qui fait la part belle aux rythmiques néo-funky et à une vigueur très rock. La suite tient les promesses de cette brillante entrée en matière entre soul et afrobeat psyché. (Rock N’Folk)
Une véritable machine à groover (Télérama)
Dernier(s) passage(s) au New
+ D'INFOS
Vos commentaires