Vendredi 08/07/2022

Festival « All Stars »
Ven 08 Juil 2022 : Julian Lage Trio
Julian Lage
Guitare
Jorge Roeder
Basse
Dave King
Batterie

Julian Lage Trio

Nouvel album : "Squint"
Jazz

Nouveau power trio pour Julian Lage, l'enfant prodige de la six cordes, l'une des voix les plus originales de la guitare jazz. Fin, mélodiste, improvisateur agile, c'est un musicien tel qu'on le rêve car il réussit l'alliage de la discrétion et de l'exigence.

Un modèle peut-être : Jim Hall. Qui dit mieux ? Avec aisance et décontraction, Julian Lage sort le grand jeu et joue comme il respire. Le guitariste virtuose surprend encore. Sa puissance expressive peu commune contribue à réinventer de grands hits américains dont il propose de superbes versions. Un propos réjouissant ! Cette fois le guitariste s'associe à Jorge Roeder (contrebasse) et Dave King (batterie), le batteur du fameux trio « The Bad Plus ». C'est donc avec appétit que l'on retrouve le son très bluesy de sa guitare au service d'un répertoire plus exigeant. Le virtuose californien n'est pas du genre à étaler sa technique pourtant monstrueuse.

= Ils en parlent =
A 30 ans, il est l'un des meilleurs guitaristes jazz d'aujourd''hui, mais il se définit plutôt comme un guitariste de blues, musique partagée avec son père quand il a commencé à faire de la musique à seulement 5 ans... C'est cela, le jazz, et au-delà du genre, c'est cela la musique pour ce musicien virtuose et créatif : le partage dans l'instant présent. Et Julian Lage en a côtoyé bien d'autres, des grands noms de la scène jazz, au cours de son ascension fulgurante. A seulement 30 ans, le musicien compte 25 années de musique, d'abord en famille, puis très vite avec des géants tels Carlos Santana (à huit ans), Pat Metheny, Kenny Werner, Toots Thielemans, Martin Taylor ou encore David Grisman... (France Musique)

Tout nouvel album de Julian Lage est une promesse de joie. Chaque fois, on le sait, le guitariste, sans doute un travailleur acharné, mais dont les efforts ne visent qu'à un surcroît d'aisance et de modestie, explorera de nouveaux horizons en même temps qu'il creusera une veine profondément américai¬ne, à la croisée du blues, de la country et du rock'n'roll originel. L'album s'ouvre cette fois par une Étude à la guitare électrique dont les effluves de jasmin et de yerbabüena portent des souvenances de Francisco Tárrega et Emilio Pujol. En trio, c'est ensuite une succession de thèmes subtils et d'improvisations jouant avec la plus grande habileté de schémas harmoniques ¬relativement évidents, pour creuser dans leurs inter¬stices des galeries aux lueurs neuves. Cela accompli avec la paisibilité, la nonchalance des gens faits aux chauds après-midi, aux aveuglements de lumière blanche et à l'immobilité. Lage a son temps à lui, il aime à élargir l'espace, distribuer les sons avec mesure, donner du plaisir. Un disque qui inspire le sourire, ce n'est pas si courant. Ne serait-ce que parce qu'il le garantit à chaque écoute, « Squint » doit être considéré comme précieux. (Louis-Julien Nicolaou, Télérama)

Production : New Morning

Nouveau power trio pour Julian Lage, l'enfant prodige de la six cordes, l'une des voix les plus originales de la guitare jazz. Fin, mélodiste, improvisateur agile, c'est un musicien tel qu'on le rêve car il réussit l'alliage de la discrétion et de l'exigence.

Un modèle peut-être : Jim Hall. Qui dit mieux ? Avec aisance et décontraction, Julian Lage sort le grand jeu et joue comme il respire. Le guitariste virtuose surprend encore. Sa puissance expressive peu commune contribue à réinventer de grands hits américains dont il propose de superbes versions. Un propos réjouissant ! Cette fois le guitariste s'associe à Jorge Roeder (contrebasse) et Dave King (batterie), le batteur du fameux trio « The Bad Plus ». C'est donc avec appétit que l'on retrouve le son très bluesy de sa guitare au service d'un répertoire plus exigeant. Le virtuose californien n'est pas du genre à étaler sa technique pourtant monstrueuse.

= Ils en parlent =
A 30 ans, il est l'un des meilleurs guitaristes jazz d'aujourd''hui, mais il se définit plutôt comme un guitariste de blues, musique partagée avec son père quand il a commencé à faire de la musique à seulement 5 ans... C'est cela, le jazz, et au-delà du genre, c'est cela la musique pour ce musicien virtuose et créatif : le partage dans l'instant présent. Et Julian Lage en a côtoyé bien d'autres, des grands noms de la scène jazz, au cours de son ascension fulgurante. A seulement 30 ans, le musicien compte 25 années de musique, d'abord en famille, puis très vite avec des géants tels Carlos Santana (à huit ans), Pat Metheny, Kenny Werner, Toots Thielemans, Martin Taylor ou encore David Grisman... (France Musique)

Tout nouvel album de Julian Lage est une promesse de joie. Chaque fois, on le sait, le guitariste, sans doute un travailleur acharné, mais dont les efforts ne visent qu'à un surcroît d'aisance et de modestie, explorera de nouveaux horizons en même temps qu'il creusera une veine profondément américai¬ne, à la croisée du blues, de la country et du rock'n'roll originel. L'album s'ouvre cette fois par une Étude à la guitare électrique dont les effluves de jasmin et de yerbabüena portent des souvenances de Francisco Tárrega et Emilio Pujol. En trio, c'est ensuite une succession de thèmes subtils et d'improvisations jouant avec la plus grande habileté de schémas harmoniques ¬relativement évidents, pour creuser dans leurs inter¬stices des galeries aux lueurs neuves. Cela accompli avec la paisibilité, la nonchalance des gens faits aux chauds après-midi, aux aveuglements de lumière blanche et à l'immobilité. Lage a son temps à lui, il aime à élargir l'espace, distribuer les sons avec mesure, donner du plaisir. Un disque qui inspire le sourire, ce n'est pas si courant. Ne serait-ce que parce qu'il le garantit à chaque écoute, « Squint » doit être considéré comme précieux. (Louis-Julien Nicolaou, Télérama)


Julian Lage
Guitare
Jorge Roeder
Basse
Dave King
Batterie


VOUS DEVRIEZ AIMER


Mar 16 Avril
Gretchen Parlato & Lionel Loueke duo

"Good Boy" release party

Dim 21 Avril
Larry Goldings / Peter Bernstein / Bill Stewart

"Good Boy" release party

Mar 30 Avril
Theo Croker

"Good Boy" release party

Mer 01 Mai
Daoud

"Good Boy" release party