Plays Mary Lou Williams
(Re)découvrez la musique de l'extraordinaire Mary Lou Williams, jazzwoman qui traverse et influence 50 ans d'histoire du jazz ! Le Umlaut Big Band célèbre les compositeurs et arrangeurs méconnus de l'histoire du jazz. Il propose un concert autour de l'oeuvre de Mary Lou Williams (1910-1981), une des rares femmes afro-américaines présentes sur la scène très masculine du jazz à partir des années 30, où racisme et sexisme entravaient sa pleine mise en lumière.
Pianiste et arrangeuse pour l'orchestre d'Andy Kirk, peu reconnue en son temps, Mary Lou Williams vit dans l'ombre de ceux dont elle est pourtant la mentore : Thelonius Monk, Bud Powell et Dizzy Gillespie. Elle compose aussi pour Duke Ellington, Benny Goodman et collabore avec Cecil Taylor et Buster Williams jusque dans les années 70. À partir d'une sélection de morceaux originaux, le Umlaut Big Band retrace le parcours exceptionnel de cette artiste passionnante, exigeante et forte, qui a contribué à cinq décennies d'histoire du jazz américain et qui incarne un jazz pluriel et novateur. Il s'agit donc, pour la première fois, de considérer l'oeuvre de Mary Lou Williams dans son ensemble et dans une lecture qui, nous l'espérons, permettra un éclairage nouveau sur une figure injustement méconnue.

Ce programme fait l'objet d'un album « Mary's Ideas » sortie en septembre 2021 chez Umlaut Records en coproduction avec La Philharmonie de Paris et la vie brève - Théâtre de l'Aquarium.


= Ils en parlent =
Le Umlaut Big Band met la pleine lumière sur la musicienne, la diversité de ses approches, son inventivité, avec un talent d'ensemble qui enthousiasme à nouveau. (Le Monde)

Un prodigieux travail sur les archives de Mary Lou Williams (...) entre les mains de personnalités musicales s'impliquant corps et âme mais dans le plus grands respect de l'oeuvre originale. (Jazz Magazine)

Une enquête musicale essentielle (...) Ce que fait au-delà de la pure intégrité le Umlaut Big Band avec une vie et un élan irrésistible, marques bien tangibles de l'affection profonde des musiciens pour chacune des pièces reconstituées. Indispensable. (Jazz News)

Tout est joué avec une fraîcheur, un enthousiasme, une rigueur et une liberté comme on peut l'entendre dans les nombreux excellents solos (...) Le volume, l'ampleur, la finesse des harmonies et des couleurs... tout sonne merveilleusement. OUI ! (Culture Jazz)

Ce « Mary's Ideas » s'éloigne sans peine des terres du Tribute pompeux pour aller piétiner les plates-bandes des relectures déférentes. Ludisme des arrangements, soin carnivore des rythmiques, joie éplorée des solistes. (pointbreak.fr)

Une véritable force de la nature, une Arche Perdue, un chef-d'oeuvre total qui balaye un demi-siècle d'innovation musicale tout en clamant haut et fort, comme le faisait Williams, que « le blues est la vérité du jazz ». (Le Grigri)
Prochaine(s) date(s) :
+ D'INFOS
⭐ Billetterie New Morning ⭐
Billetterie Weezevent