La nouvelle sensation venue de Seattle
Si la scène rock de Seattle nous a offerts de grands noms tels que Jimi Hendrix, Nirvana ou encore Pearl Jam, il y a un nom sur lequel il y a fort à parier désormais : Ayron Jones. Riffs de guitare explosifs et voix rocailleuse caractérisent les titres du musicien, qui sort en 2021 son premier album intitulé « Child of the State ». On peut d'ores-et-déjà prédire une belle carrière au guitariste, qui sait manier le mélange des genres.
Né en 1986, Ayron Jones semble être destiné à se tailler une place de choix sur la scène rock contemporaine. Le guitariste-chanteur est lancé pour reprendre le flambeau d'artistes qui ont permis de tordre le cou au rêve américain - Nirvana, Pearl Jam, Rage Against The Machine pour ne citer qu'eux. Avec des chansons remplies d'émotions brutes, Jones s'est forgé une solide réputation dans le nord-ouest du Pacifique, s'est imposé à Seattle, et s'est attiré les faveurs de l'élite musicale de la ville, notamment Duff McKagan et Mike McCready.

Il signe rapidement chez Big Machine/John Varvatos Records pour enregistrer son premier album, constitué de titres prometteurs. Ayant connu des périodes difficiles depuis son enfance, celles-ci ont été davantage une source d'inspiration et de persévérance pour l'artiste. Et chacun peut se retrouver dans ses textes teintés d'optimisme. Nous pouvons citer « Mercy », qui prône une vision d'espoir et d'endurance. Il continue également à briser les barrières : « étant noir dans l'industrie du rock, je me frayais un chemin dans des conventions et sur des tournées qui n'avaient pas encore accueilli un artiste comme moi. Mais la musique était la seule chose qui changeait toujours les esprits et parlait d'elle-même ».

Si l'influence rock de Jones n'est plus à discuter, il puise également dans la musique de Run DMC, Public Enemy, Rahkim, Jeff Beck, Theory of a Deadman, Robin Trower et Spearhead. Côté scène, il s'est fait remarquer en faisant la première partie d'artistes comme B.B. King ou Guns'n'Roses et jouant dans de grands festivals américains comme SXSW.

Son premier album, sorti en 2021, est annoncé par le single « Take Me Away ». L'Europe n'attend que de découvrir le jeune prodige sur scène, son album ayant reçu des critiques dithyrambiques. Pour HardForce, c'est « un véritable melting pot entre rock, grunge, R&B, hip hop et même musique classique... Ayron Jones s'apprête à prendre (tout) le monde de court avec son insolent talent... »

Ne passez pas à côté de la relève de Seattle, Ayron Jones sera au New Morning le 29 novembre 2021.
+ D'INFOS
Billetterie(s)
Autre(s) billetterie(s)