Nouvel album : "Breathless"
Le magnifique trompettiste qu'est Terence Blanchard a prouvé sa capacité à maintenir haut la tradition de New Orleans, gorgée de blues. Il se révèle aussi, dans son nouveau disque, « Breathless », utilisateur d'électronique, avec un groupe d'allumés. En club, nul doute que ça va décoiffer...
Terence Blanchard, grand trompettiste, rival de Wynton Marsalis, né comme lui à La Nouvelle-Orléans, superbe instrumentiste, auteur des BO des films de Spike Lee et d'un admirable requiem sur Katrina, « A Tale Of God's Will », vient en club à la tête de son quintet ..." (M.Contat, Télérama)

Terence Blanchard est né à la Nouvelle Orléans et a fait partie des Jazz Messengers d'Art Blakey. Trompettiste d'exception, admiré par son « compatriote » Wynton Marsalis, son jazz n'est pas ceux qu'on aborde avec recueillement...

Le trompettiste jazz revient avec un nouveau quintet et publie « Breathless » sur Blue Note, un album en hommage à Eric Garner victime des discriminations policières.
Depuis 1991 et la sortie de son premier album solo « Terence Blanchard », le célèbre trompettiste et compositeur originaire de la Nouvelle-Orléans a multiplié les explorations musicales, signé la musique de plus de cinquante bandes originales de films dont plusieurs pour Spike Lee) et donné naissance en 2013 à un opéra jazz intitulé « Champion ».

Pour son nouvel album « Breathless » paru chez Blue Note, Terence Blanchard se lance avec son nouveau quintet, the E-Collective, sur le terrain de la fusion groove, funk, R&B et blues digne des grandes années des Head Hunters de Herbie Hancock ou de Weather Report... le titre de l'album « Breathless » fait cette fois référence à « Je ne peux pas respirer » les derniers mots d'Eric Garner victime des discriminations et brutalités policières. (Guillaume Schnee, FIP)
== Line up ==
Terence Blanchard (Trompette), Charles Altura (Guitare), Fabian Almazan (Piano), Donald Ramsey (Basse), Oscar Seaton (Batterie)
+ D'INFOS
Retrouvez tous nos podcasts sur
Mixcloud iTunes Spotify Deezer
Vos commentaires