Nouvel album : "Rhodes Ahead Vol.2"
En brasseur de funk, rhythm'n'blues, hip-hop, électro, drum'n'bass, go-go, rock, jazz psychédélique, en machine à groover iconoclaste, en dompteur fabuleux de l'électricité pour des sons à la limite de la dissonance, Marc Cary, en grand seigneur d'un jazz futuriste !
On plonge sans sourciller dans l'univers créatif et sensible de ce jeune New-Yorkais, pianiste du quartet d'Abbey Lincoln pendant plus de dix ans. Au fil du temps, Marc Cary s'est forgé la réputation d'un des pianistes contemporains les plus inventifs, un bandleader dont la curiosité musicale englobe non seulement le jazz, mais aussi le go-go (mélange de rhythm'n'blues et de hip-hop popularisé par Chuck Brown, un appel à la danse), la musique électronique et la musique classique indienne.

Des albums vont marquer l'année discographique 2015. A n'en pas douter le jazz psychédélique de Marc Cary avec « Rhodes Ahead Vol.2 » en fera partie. Magicien du clavier électroacoustique, Marc Cary, (Elu en 2014 meilleur clavier émergeant par le magazine Downbeat), célèbre ses 20 ans d'enregistrement, avec « Rhodes Ahead Vol. 2 », une suite notoire au sémillant « Rhodes Ahead Vol. 1 » de 1999.

Accompagné par les poids lourds Terreon Gully et Tarus Mateen ce puissant projet de Cary parvient à fusionner influences rock, drum'n'bass, jazz EDM et acoustique, tout en transcendant de manière insensée le son légendaire du Fender Rhodes, créant à nouveau un projet visionnaire qui donne suite au triomphal « For The Love of Abbey » de 2013 (un opus solo en hommage à Abbey Lincoln) et l'éclatant Four Directions avec son Focus Trio (Classé Album de l'année par TSF JAZZ). Tout comme le premier « Rhodes Ahead », qui installait Marc Cary comme l'un des innovateurs les plus talentueux de sa génération, annonçant le son jazz électroacoustique qui s'est répandu dans les années 2000, « Rhodes Ahead Vol. 2 » est un témoignage de la vision incroyable de Marc Cary, de sa polyvalence et de sa créativité.

« Rhodes Ahead Vol. 2 » que l'on peut qualifier de « jazz psychédélique » - un jazz initié par Miles Davis avec A Silent Way, poursuivi de Bitches Brew, un jazz électronique de feu, avec des éléments électro, drum'n'bass, transe, ambiant, rock et musiques du monde - particulièrement inspiré par la musique marocaine, qui a profondément influencé Marc lors de son voyage au Gnaoua Festival de 2013. La colonne vertébrale de sa musique repose sur un axe double : d'une part, la transe rythmique et ultra-musclée de Marc révélant toute sa magie du clavier grâce à la sensibilité « techno » de sa production et ses compétences à la programmation, et d'autre part le jeu tranchant, presque surhumain, du batteur Tereon Gully, qui impulse à cet album une « drum-machine » inondée de vibrations soul inégalée dans le genre.. Sameer Gupta et Rashaan Carter du Marc Cary Focus Trio avec Tarus Mateen complètent l'équipe en parfaite symbiose avec la transe induite par la complicité du clavier et de la batterie. Igmar Thomas, trompettiste invité, finit d'enflammer l'affaire, faisant clairement entendre sa filiation à Miles, tout en projetant le Rhodes Ahead Trio vers le jazz du futur.
== Line up ==
Marc Cary (Fender Rhodes, Piano), Rashaan Carter (Contrebasse), Sameer Gupta (Batterie)
+ D'INFOS
Vos commentaires