Samedi 19/10/2024

2 sessions : 19H30 & 22H00
Ouverture des portes : 18H30 et 21H30

Joao Bosco & Jaques Morelenbaum

Figures incontournables de la musique brésilienne, João Bosco et Jaques Morelenbaum ont collaboré avec tous les grands noms de leur pays depuis plusieurs décennies. Leurs contributions personnelles en tant que compositeurs et interprètes n'en sont pas moins majeures, comme le fera entendre le concert intimiste, entre jazz et samba, de ces deux septuagénaires toujours aussi inspirés.

Billetterie New Morning

Présentation


Sam 19 Oct 2024 : Joao Bosco & Jaques Morelenbaum

Joao Bosco & Jaques Morelenbaum

Brésil

Figures incontournables de la musique brésilienne, João Bosco et Jaques Morelenbaum ont collaboré avec tous les grands noms de leur pays depuis plusieurs décennies. Leurs contributions personnelles en tant que compositeurs et interprètes n'en sont pas moins majeures, comme le fera entendre le concert intimiste, entre jazz et samba, de ces deux septuagénaires toujours aussi inspirés.

= Joao Bosco
IL EST le plus discret des grands de la samba, même si l'une de ses chansons est devenue l'hymne d'Amnesty International.
Joao Bosco, a le même tropisme que ses contemporains cariocas apparus dans les années soixante : samba et bossa-nova irrésistiblement aimantées par le jazz et la pop. Tom Jobim, le père de cette révolution musicale brésilienne, encouragea ses débuts. Joao Bosco, chanteur et guitariste, est resté fidèle à une samba acoustique depuis une quarantaine d'années, et à un sens de l'improvisation inégalé.

= Ils en parlent =

"Guitariste funambule aux arrangements d'orfèvre, chanteur gouailleur au verbe affûté, le génie créatif le plus discret de la MPB (musique populaire brésilienne) nous enchante encore, après quarante-cinq ans de carrière, avec ses balades poétiques et ses sonorités-bijoux, qui oscillent entre samba languide et scat afro-tribal, fable sociale bigarrée et abstraction contestatrice. (Anne Berthod, Télérama)

"...le chanteur guitariste a passé en revue quatre décennies de succès, qui lui ont donné une place à part dans le panthéon (vivant) de la musique brésilienne..." (F.X. Gomez, Libération)
"Ces balades sont de petits chefs-d'oeuvre de poésie, violemment opposés, mais en filigrane, au pouvoir militaire mis en place en 1964. Visions abstraites et intuitives, saynètes de la vie quotidienne brésilienne, personnages fous et bigarrés, maladies d'amour délicieusement promenées, elles ont fait les délices des amateurs de mots cinglants, d'ironie fine, d'arrangements sophistiqués, tout en rebonds et en cassures, accélérées ou ralenties par le jeu de guitare malin de Joao Bosco. Défenseur de la samba des quartiers populaires, Aldir Blanc "travaillait avec les mots comme un percussionniste. Moi, j'aimais les sonorités", explique le compositeur." (V. Mortaigne, LE Monde)

= Jaques Morelenbaum
Jaques Morelenbaum, violoncelliste d'élite, arrangeur de Tom Jobim, de Caetano, partenaire de Ryuichi Sakamoto ou d'Omar Sosa, présente la samba avec la saveur intimiste de la musique de chambre avec son Cello Samba Trio, accompagné par deux autres grands talents du brésil : Lula Galvão à la guitare et Rafael Barata aux percussions.
Avec le grand compositeur Heitor Villa-Lobos, le violoncelle est devenu un des instruments préférés au Brésil. Son timbre romantique et mélancolique, proche de la voix humaine, ses lignes mélodiques de pure poésie et ses possibilités d'articulations rythmiques, ont donné à cet instrument européen une identité très brésilienne.
Le violoncelliste, compositeur, arrangeur et producteur brésilien Jaques Morelenbaum mélange tous ces éléments pour nous offrir une vision panoramique de la Samba, des origines jusqu'à nos jours : avec des compositions de Noel Rosa, Ary Barroso, Dorival Caymmi, Jacob do Bandolim, Antonio Carlos Jobim, Newton Mendonça, Carlos Lyra, João Gilberto, Caetano Veloso, Gilberto Gil, João Donato, et de la nouvelle génération brésilienne : Carlinhos Brown, Davi Moraes et Luizão Paiva.

Production : New Morning

Figures incontournables de la musique brésilienne, João Bosco et Jaques Morelenbaum ont collaboré avec tous les grands noms de leur pays depuis plusieurs décennies. Leurs contributions personnelles en tant que compositeurs et interprètes n'en sont pas moins majeures, comme le fera entendre le concert intimiste, entre jazz et samba, de ces deux septuagénaires toujours aussi inspirés.

= Joao Bosco
IL EST le plus discret des grands de la samba, même si l'une de ses chansons est devenue l'hymne d'Amnesty International.
Joao Bosco, a le même tropisme que ses contemporains cariocas apparus dans les années soixante : samba et bossa-nova irrésistiblement aimantées par le jazz et la pop. Tom Jobim, le père de cette révolution musicale brésilienne, encouragea ses débuts. Joao Bosco, chanteur et guitariste, est resté fidèle à une samba acoustique depuis une quarantaine d'années, et à un sens de l'improvisation inégalé.

= Ils en parlent =

"Guitariste funambule aux arrangements d'orfèvre, chanteur gouailleur au verbe affûté, le génie créatif le plus discret de la MPB (musique populaire brésilienne) nous enchante encore, après quarante-cinq ans de carrière, avec ses balades poétiques et ses sonorités-bijoux, qui oscillent entre samba languide et scat afro-tribal, fable sociale bigarrée et abstraction contestatrice. (Anne Berthod, Télérama)

"...le chanteur guitariste a passé en revue quatre décennies de succès, qui lui ont donné une place à part dans le panthéon (vivant) de la musique brésilienne..." (F.X. Gomez, Libération)
"Ces balades sont de petits chefs-d'oeuvre de poésie, violemment opposés, mais en filigrane, au pouvoir militaire mis en place en 1964. Visions abstraites et intuitives, saynètes de la vie quotidienne brésilienne, personnages fous et bigarrés, maladies d'amour délicieusement promenées, elles ont fait les délices des amateurs de mots cinglants, d'ironie fine, d'arrangements sophistiqués, tout en rebonds et en cassures, accélérées ou ralenties par le jeu de guitare malin de Joao Bosco. Défenseur de la samba des quartiers populaires, Aldir Blanc "travaillait avec les mots comme un percussionniste. Moi, j'aimais les sonorités", explique le compositeur." (V. Mortaigne, LE Monde)

= Jaques Morelenbaum
Jaques Morelenbaum, violoncelliste d'élite, arrangeur de Tom Jobim, de Caetano, partenaire de Ryuichi Sakamoto ou d'Omar Sosa, présente la samba avec la saveur intimiste de la musique de chambre avec son Cello Samba Trio, accompagné par deux autres grands talents du brésil : Lula Galvão à la guitare et Rafael Barata aux percussions.
Avec le grand compositeur Heitor Villa-Lobos, le violoncelle est devenu un des instruments préférés au Brésil. Son timbre romantique et mélancolique, proche de la voix humaine, ses lignes mélodiques de pure poésie et ses possibilités d'articulations rythmiques, ont donné à cet instrument européen une identité très brésilienne.
Le violoncelliste, compositeur, arrangeur et producteur brésilien Jaques Morelenbaum mélange tous ces éléments pour nous offrir une vision panoramique de la Samba, des origines jusqu'à nos jours : avec des compositions de Noel Rosa, Ary Barroso, Dorival Caymmi, Jacob do Bandolim, Antonio Carlos Jobim, Newton Mendonça, Carlos Lyra, João Gilberto, Caetano Veloso, Gilberto Gil, João Donato, et de la nouvelle génération brésilienne : Carlinhos Brown, Davi Moraes et Luizão Paiva.




VOUS DEVRIEZ AIMER


Ven 19 Juillet
Céu

Mer 11 Septembre
Joyce Moreno

Mar 24 Septembre
Tiago Iorc

Sam 28 Septembre
Mari Froes + Agnes Nunes