Vendredi 24/02/2023

Ven 24 Fv 2023 : Kenny Barron Quintet
Kenny Barron
Piano
Kiyoshi Kitagawa
Basse
Johnathan Blake
Batterie
Immanuel Wilkins
Saxophone ténor
Steve Nelson
Vibraphone

Kenny Barron Quintet

Dernière légende du piano jazz, monstre sacré! / 2 séances : 18H30 & 21H30
Jazz

La liste de ceux qu'il a accompagnés est un vrai who's who du jazz ! Mais si Dizzy Gillespie, Freddie Hubbard, Stanley Turrentine, Milt Jackson, Buddy Rich, Yusef Lateef, Eddie Harris, Sonny Stitt, Ella Fitzgerald, Roy Haynes, Chet Baker, Elvin Jones, David Sanborn ou bien encore Ornette Coleman ont fait appel un jour au service de Kenny Barron, c'est que le piano de ce maître de l'élégance n'a jamais cessé d'offrir un swing, un raffinement et une épure hors norme.

A 75 ans, le natif de Philadelphie est de cette école de la note juste, de ceux qui savent intégrer silence et espace dans leur musique et n'abusent jamais de leur impressionnante technique. "less is more", comme dissent les Anglo-saxons... A sa fidèle rythmique composée du contrebassiste Kiyoshi Kitagawa et du batteur Johnathan Blake, Barron ajoute le saxophone ténor de Immanuel Wilkins et le vibraphone de Steve Nelson pour se retrouver à la tête d'un quintet cinq étoiles qui ne cherche pas à révolutionner le genre mais plutôt à trouver le ton juste et perpétuer la tradition du swing intelligent et imparable. Comme sur l'album « Concentric Circles » que les cinq homes ont publié avant l'été. La grande classe.

Les enregistrements personnels de Kenny Barron pour Verve lui ont valu neuf nominations aux Grammy Awards, à commencer par « People Time » en 1992, un duo exceptionnel avec Stan Getz, suivi de « Sambao » et « Freefall » en 2002, aux influences brésiliennes. D'autres nominations aux Grammy Awards sont allées à « Spirit Song », « Night and the City » (un enregistrement en duo avec Charlie Haden) et « Wanton Spirit », un enregistrement en trio avec Roy Haynes et Haden. Il est important de noter que ces trois enregistrements ont chacun reçu une double nomination aux Grammy (pour l'album et l'interprétation solo). Son album « Canta Brasil » (Universal France) associe Barron au Trio da Paz dans une fête du jazz brésilien original, et a été nommé par le magazine Jazziz parmi les dix meilleurs disques de 2003 par la critique.

Barron remporte régulièrement les sondages des critiques de jazz et des lecteurs, notamment des magazines Downbeat, Jazz Times et Jazziz. En 2005, il a été intronisé à l'American Jazz Hall of Fame et a remporté un MAC Lifetime Achievement Award. Il a reçu à six reprises le prix du meilleur pianiste décerné par la Jazz Journalists Association et a été finaliste du prestigieux JazzPar International Jazz Award en 2001.

Qu'il joue en solo, en trio ou en quintette, Kenny Barron est reconnu dans le monde entier comme un maître de l'interprétation et de la composition.

Production : New Morning

La liste de ceux qu'il a accompagnés est un vrai who's who du jazz ! Mais si Dizzy Gillespie, Freddie Hubbard, Stanley Turrentine, Milt Jackson, Buddy Rich, Yusef Lateef, Eddie Harris, Sonny Stitt, Ella Fitzgerald, Roy Haynes, Chet Baker, Elvin Jones, David Sanborn ou bien encore Ornette Coleman ont fait appel un jour au service de Kenny Barron, c'est que le piano de ce maître de l'élégance n'a jamais cessé d'offrir un swing, un raffinement et une épure hors norme.

A 75 ans, le natif de Philadelphie est de cette école de la note juste, de ceux qui savent intégrer silence et espace dans leur musique et n'abusent jamais de leur impressionnante technique. "less is more", comme dissent les Anglo-saxons... A sa fidèle rythmique composée du contrebassiste Kiyoshi Kitagawa et du batteur Johnathan Blake, Barron ajoute le saxophone ténor de Immanuel Wilkins et le vibraphone de Steve Nelson pour se retrouver à la tête d'un quintet cinq étoiles qui ne cherche pas à révolutionner le genre mais plutôt à trouver le ton juste et perpétuer la tradition du swing intelligent et imparable. Comme sur l'album « Concentric Circles » que les cinq homes ont publié avant l'été. La grande classe.

Les enregistrements personnels de Kenny Barron pour Verve lui ont valu neuf nominations aux Grammy Awards, à commencer par « People Time » en 1992, un duo exceptionnel avec Stan Getz, suivi de « Sambao » et « Freefall » en 2002, aux influences brésiliennes. D'autres nominations aux Grammy Awards sont allées à « Spirit Song », « Night and the City » (un enregistrement en duo avec Charlie Haden) et « Wanton Spirit », un enregistrement en trio avec Roy Haynes et Haden. Il est important de noter que ces trois enregistrements ont chacun reçu une double nomination aux Grammy (pour l'album et l'interprétation solo). Son album « Canta Brasil » (Universal France) associe Barron au Trio da Paz dans une fête du jazz brésilien original, et a été nommé par le magazine Jazziz parmi les dix meilleurs disques de 2003 par la critique.

Barron remporte régulièrement les sondages des critiques de jazz et des lecteurs, notamment des magazines Downbeat, Jazz Times et Jazziz. En 2005, il a été intronisé à l'American Jazz Hall of Fame et a remporté un MAC Lifetime Achievement Award. Il a reçu à six reprises le prix du meilleur pianiste décerné par la Jazz Journalists Association et a été finaliste du prestigieux JazzPar International Jazz Award en 2001.

Qu'il joue en solo, en trio ou en quintette, Kenny Barron est reconnu dans le monde entier comme un maître de l'interprétation et de la composition.


Kenny Barron
Piano
Kiyoshi Kitagawa
Basse
Johnathan Blake
Batterie
Immanuel Wilkins
Saxophone ténor
Steve Nelson
Vibraphone


VOUS DEVRIEZ AIMER


Ven 28 Juin
Alfredo Rodriguez

Mer 03 Juillet
Monty Alexander

Ven 12 Juillet
James Carter Organ Trio

Sam 13 Juillet
Lee Ritenour & Dave Grusin