Vendredi 25/11/2022

Ven 25 Nov 2022 : JAZZANOVA Full Live Band + DJ AMIR
Stefan Leisering
Direction, Percussions
Sean Haefeli
Voix
Christoph Bernewitz
Guitare
Stefan Ulrich
Trombone
Paul Kleber
Basse
Sebastian Borkowski
Flute, Saxophone
Florian Mezel
Trompette
Jan Burkamp
Batterie
Christoph Adams
Claviers

JAZZANOVA Full Live Band + DJ AMIR

Strata Records reimagined

Le cultissime collectif de production berlinois, JAZZANOVA, revient en force et en nombre pour présenter, sur disque comme sur scène, un hommage inédit au légendaire label jazz de Detroit, Strata Records !

C'était il y a 25 ans : une bande de 6 clubbeurs et DJs berlinois (Alexander Barck, Claas Brieler, Jürgen von Knoblauch, Roskow Kretschmann, Stefan Leisering et Axel Reinemer) alliaient leurs forces pour fonder Jazzanova, un collectif d'influences dont le nom sonnait comme la promesse d'un nouveau siècle. Car avec l'émancipation de la production électronique, l'époque était alors à l'amalgame des genres, à l'effondrement des étiquettes musicales et à un florilège de « chill-out », de « nu-jazz » et autres « down-tempo », nouveaux slogans plus ou moins justes de ce qu'on avait pris l'habitude d'appeler - faute de mieux - le trip-hop. Avec St Germain et quelques autres, Jazzanova fut bien un des symboles de ces années 90 où la fusion devint reine au point de faire surgir de la note bleue un groove futuriste pétri de bossa, de latin-funk, et de broken-beat. Au moins aussi connus pour leur collection de remixes que pour plusieurs hits fait maison, Jazzanova prend plus de temps pour sortir des albums à proprement parler, 3 seulement en 20 ans sur les labels Compost et Sonar Kollectiv. Le 4ème tout juste arrivé en 2022 chez BBE est un projet bien particulier initié par DJ AMIR, s'intitulant : « STRATA RECORDS, The sound Of Detroit reimagined by JAZZANOVA ».

Près de 7000 kilomètres séparent Berlin de Detroit, deux métropoles aux cultures musicales aussi riches que tranchées. Si la capitale allemande et l'ancienne Motor City partagent depuis la fin du siècle dernier un goût prononcé pour les rythmes techno, leurs plus anciennes traditions sont ailleurs et leurs musiciens se connaissent peu, voire pas du tout. C'est donc presque un petit miracle que cette rencontre annoncée du collectif Jazzanova et d'un label aussi obscur que culte dans la contre-culture jazz des années 70, l'avant-gardiste et très éphémère Strata Records. En plus d'un voyage dans l'espace, c'est donc aussi un bond dans le temps de près de cinquante ans que propose le collectif berlinois au travers de ce nouveau projet édité par les Anglais de BBE. La petite maison londonienne donne ainsi une première suite originale à son travail d'orfèvre autour de la redécouverte de ce catalogue précieux, une compilation signée par le capé DJ Amir ayant déjà vu le jour l'an dernier. Partageant depuis leurs prémices cette culture du digging, les cinq de Jazzanova sont tombés sous le charme de cette proposition de réinventer aujourd'hui certaines des plus belles pépites du label de feu le pianiste Kenny Cox.

Ainsi accompagnés de DJ Amir, ces vétérans du nu-jazz ont donc frotté leurs instruments et leur passion à l'héritage de Strata Records pour donner naissance, en studio, à une dizaine de relectures originales. Il ne s'agit pas d'un album de reprises, comme le montre clairement le premier titre « Creative Musicians » inspiré par la Lyman Woodard Organization, avec ses arrangements de cuivres aux couleurs afrobeat, sa batterie et son tempo syncopé. Le chanteur de ces sessions est Sean Haefeli, originaire d'Indianapolis. En plus de ce morceau dynamique, « Strata Records - The Sound of Detroit - Reimagined By Jazzanova » présenter 10 autres « réimaginations », explorant le highlife, la musique latine, le jazz spirituel, le blues, la soul et bien d'autres genres qui ont fait la signature sonore de Strata Records.

https://youtu.be/V36Jndt5o9w
https://youtu.be/T4cGuemmPjA

Le cultissime collectif de production berlinois, JAZZANOVA, revient en force et en nombre pour présenter, sur disque comme sur scène, un hommage inédit au légendaire label jazz de Detroit, Strata Records !

C'était il y a 25 ans : une bande de 6 clubbeurs et DJs berlinois (Alexander Barck, Claas Brieler, Jürgen von Knoblauch, Roskow Kretschmann, Stefan Leisering et Axel Reinemer) alliaient leurs forces pour fonder Jazzanova, un collectif d'influences dont le nom sonnait comme la promesse d'un nouveau siècle. Car avec l'émancipation de la production électronique, l'époque était alors à l'amalgame des genres, à l'effondrement des étiquettes musicales et à un florilège de « chill-out », de « nu-jazz » et autres « down-tempo », nouveaux slogans plus ou moins justes de ce qu'on avait pris l'habitude d'appeler - faute de mieux - le trip-hop. Avec St Germain et quelques autres, Jazzanova fut bien un des symboles de ces années 90 où la fusion devint reine au point de faire surgir de la note bleue un groove futuriste pétri de bossa, de latin-funk, et de broken-beat. Au moins aussi connus pour leur collection de remixes que pour plusieurs hits fait maison, Jazzanova prend plus de temps pour sortir des albums à proprement parler, 3 seulement en 20 ans sur les labels Compost et Sonar Kollectiv. Le 4ème tout juste arrivé en 2022 chez BBE est un projet bien particulier initié par DJ AMIR, s'intitulant : « STRATA RECORDS, The sound Of Detroit reimagined by JAZZANOVA ».

Près de 7000 kilomètres séparent Berlin de Detroit, deux métropoles aux cultures musicales aussi riches que tranchées. Si la capitale allemande et l'ancienne Motor City partagent depuis la fin du siècle dernier un goût prononcé pour les rythmes techno, leurs plus anciennes traditions sont ailleurs et leurs musiciens se connaissent peu, voire pas du tout. C'est donc presque un petit miracle que cette rencontre annoncée du collectif Jazzanova et d'un label aussi obscur que culte dans la contre-culture jazz des années 70, l'avant-gardiste et très éphémère Strata Records. En plus d'un voyage dans l'espace, c'est donc aussi un bond dans le temps de près de cinquante ans que propose le collectif berlinois au travers de ce nouveau projet édité par les Anglais de BBE. La petite maison londonienne donne ainsi une première suite originale à son travail d'orfèvre autour de la redécouverte de ce catalogue précieux, une compilation signée par le capé DJ Amir ayant déjà vu le jour l'an dernier. Partageant depuis leurs prémices cette culture du digging, les cinq de Jazzanova sont tombés sous le charme de cette proposition de réinventer aujourd'hui certaines des plus belles pépites du label de feu le pianiste Kenny Cox.

Ainsi accompagnés de DJ Amir, ces vétérans du nu-jazz ont donc frotté leurs instruments et leur passion à l'héritage de Strata Records pour donner naissance, en studio, à une dizaine de relectures originales. Il ne s'agit pas d'un album de reprises, comme le montre clairement le premier titre « Creative Musicians » inspiré par la Lyman Woodard Organization, avec ses arrangements de cuivres aux couleurs afrobeat, sa batterie et son tempo syncopé. Le chanteur de ces sessions est Sean Haefeli, originaire d'Indianapolis. En plus de ce morceau dynamique, « Strata Records - The Sound of Detroit - Reimagined By Jazzanova » présenter 10 autres « réimaginations », explorant le highlife, la musique latine, le jazz spirituel, le blues, la soul et bien d'autres genres qui ont fait la signature sonore de Strata Records.

https://youtu.be/V36Jndt5o9w
https://youtu.be/T4cGuemmPjA


Stefan Leisering
Direction, Percussions
Sean Haefeli
Voix
Christoph Bernewitz
Guitare
Stefan Ulrich
Trombone
Paul Kleber
Basse
Sebastian Borkowski
Flute, Saxophone
Florian Mezel
Trompette
Jan Burkamp
Batterie
Christoph Adams
Claviers


VOUS DEVRIEZ AIMER


Ven 23 Février
New Morning Swing Society

45 ans de carrière

Sam 24 Février
Jahkasa

45 ans de carrière

Jeu 29 Février
Jards Macalé

45 ans de carrière

Ven 01 Mars
DJ Chabin

45 ans de carrière