Avec leur jazz hybride basé sur des grooves éclectiques, des mélodies éthio-orientales et du dub psychédélique, ce quintet belge crée une atmosphère où sons anciens et modernes fusionnent en une sensation puissante, hypnotique et groovy.
Il y a une certaine énergie bouillonnante dans la nouvelle musique de Black Flower. De nouveaux sons de synthé et d'orgue par un nouveau membre du groupe, des effets modulaires en direct sur la batterie, l'apparition d'une coquille de conque tant attendue et l'utilisation de différents types de flûtes, le tout s'ajoutant à l'identité psychédélique et exploratoire du groupe. Les rythmes entraînants et les mélodies d'influence orientale sont une riche source de plaisir qui, comme le magma, devient réel et solide lorsqu'il remonte à la surface. C'est la métaphore parfaite pour décrire le processus de création de cet album.

Une collaboration vocale avec Meskerem Mees (lauréate du Montreux Jazz Talent Award 2021), les compétences de producteur de Frederik Segers et l'artwork du virtuose visuel londonien Raimund Wong (Total Refreshment Centre) sont des éléments clés qui ont aidé cet album dans son ascension des profondeurs jusqu'à la surface. Un processus créatif solidifié en vinyle, tout comme le magma en rock.

= Line UP =
Nathan Daems - saxophones, kaval, washint
Jon Birdsong - cornette, coquille de conque
Karel Cuelenaere - synth, orgue
Filip Vandebril - basse, basse VI
Simon Segers - batterie

= Ils en parlent =
Leur esprit ludique et leur sens de l'aventure sont fascinants. (Mojo)
Une musique qui vous fera démarrer, écouter puis monter en puissance. (Songlines)
Ils détournent les règles puristes de la musique du monde à bon escient. (The Independent)
Brilliant (Gilles Peterson)
+ D'INFOS
Retrouvez tous nos podcasts sur
Mixcloud iTunes Spotify Deezer