Nouvel album : "Stitches"
Puissant, atmosphérique, coloré, ouvert et captivant, « Stitches » ne déroge pas à la règle et marque le grand retour du trompettiste à la tête de son quartet, après des collaborations avec Sly & Robbie et Mino Cinelu.
Nils Petter Molvær est l'une des figures de proue d'un jazz hybride électroacoustique qui, depuis les années 90, est devenu un genre en tant que tel. Qualifié de Future Jazz ou de Nu Jazz, le trompettiste fait figure à la fois de pionnier et de vétéran dans ce domaine, puisqu'il est l'un des premiers musiciens de jazz à avoir intégré les nouvelles tendances électroniques et digitales à l'aube du 21ème siècle. En forgeant sa propre identité sonore, basée sur la combinaison d'un son de trompette poignant et de paysages sonores électroniques nuancés, Molvær a atteint le statut de poids lourd, ouvrant la voie à un nouveau genre et le propulsant dans une nouvelle ère.

A la recherche constante de nouvelles sonorités et de nouvelles émotions, une fois de plus le trompettiste démontre que non seulement le jazz a un futur, mais aussi, que celui-ci s'annonce radieux et excitant.

= Ils en parlent =

Superbe réussite (Yazid Kouloughli, CHOC Jazz Magazine)

Un nouveau voyage extatique au service de l'émotion, de la méditation et de l'introspection (Guillaume Schnee, FIP)

Cinq ans après « Buoyancy », le trompettiste norvégien revient avec l'album « Stitches », un voyage sonore méditatif et poétique enregistré en quartet.
Pionnier du jazz en Norvège, Nils Petter Molvær est aussi un des principaux instigateurs du rapprochement entre jazz et musiques électroniques depuis le début des années 90. En constante quête de paysages sonores à la poésie captivante, chacun de ses projets invente dans ces champs un équilibre entre nature et synthétique, entre artificiel et essentiel.
C'est en quartet, avec le batteur Erland Dahlen, le bassiste Jo Berger Myhre et le guitariste Johan Lindström, que l'alchimiste sonore présente son nouveau projet « Stitches », sur le label BMG. Un nouveau voyage extatique au service de l'émotion, de la méditation et de l'introspection...
Du subtil et poétique « Median » au spectaculaire « A Sudden Rash » en passant par les trois puissants extraits de « Frameworks », une oeuvre commandée à Molvær par le Kongsberg Jazz festival dans le cadre de son édition 2021, l'album met en lumière le langage unique et en constante innovation du trompettiste. Malgré les moments plus sombres de l'album, illustrés par des titres faisant référence au désordre et à la maladie, « Stitches » apparaît comme une expérience cathartique à l'image de la reprise céleste du titre « True Love Waits » tiré de l'album « A Moon Shaped Pool » sorti en 2016 et maintes fois réarrangé par Radiohead depuis. (Guillaume Schnee, FIP)

Avec « Stitches » qui vient juste de paraître, Molvær s'entoure du batteur Erland Dahlen, du bassiste Jo Berger Myhre et du guitariste Johan Lindstrøm pour un trip logiquement hybride, porté par le son ample et spatial de son instrument qu'il maîtrise à la perfection. La spontanéité de son jeu et sa fluidité surtout (magique sur la reprise de « True Love Waits » de Radiohead) collent parfaitement au caractère poétique de ce nu jazz souvent planant. Dans ses séquences new age, l'album n'est jamais complaisant. Et lorsque l'électronique prend le dessus, c'est souvent pour donner plus de densité aux compositions. Le monde s'agite beaucoup et, tel un sphinx, Nils Petter Molvær le regarde posément, intensément, spirituellement... (Marc Zisman, Qobuz)
== Line up ==
Nils Petter Molvaer (Machines, Trompette), Erland Dahlen (Batterie, Machines, Percussions), Jo Berger Myhre (Basse, Claviers, Machines), Johan Lindström (Guitare, Orgue Hammond)
+ D'INFOS
⭐ Billetterie New Morning ⭐
Billetterie Weezevent