Festival Jazz'N'Klezmer
Nouvel album : "Shout il out"
Si l'on demandait aux trois membres de Balkan Beat Box de décrire leur son, on aurait probablement trois réponses différentes. Nous aurions également des réponses différentes de chaque membre si on leur posait plusieurs fois la même question... Ceci est partiellement dû au pluriculturalisme qui les caractérise mais aussi à la volonté qu'ils entretiennent fermement de ne surtout pas être mis dans une case en particulier.
Ori Kaplan, Tamir Muskat et Tomer Yosef se sont fait remarquer dans le métro de New-York, dans le milieu des années 2000, avec des prestations scéniques enflammant le public et les critiques.

Originaire de New-York et Tel Aviv, Balkan Beat Box (alias BBB) mélange cuivres des Balkans, basse terreuse et hip hop avec des effets électroniques tirés de la Dub. Leurs concerts sont explosifs, le chanteur Tomer Yossef y livrant ses textes, parfois politiques, avec passion et énergie. Sur chacun de ses albums, le Groupe a exploré de nouveaux territoires : la diaspora des Balkanset de la Méditerranée avec Balkan Beat Box en 2005 et Nu Med en 2007, l'Extrème Orient avec Blue Eyed Black Boy en 2010 et ils nous ont transportés avec leur Ragga électronique hybride sur Give en 2012.

Si BBB est la musique du monde, c'est dans son sens le plus littéral, car ils peuvent faire bouger n'importe qui sur la planète. (Time Out)
+ D'INFOS
Première partie
« Le son de Mika, distinctif et émotionnel, vous attrape et son incroyable sens de la narration (à la fois lyrique et mélodique) vous captive ». C'est ainsi que le producteur New Yorkais Matt Pierson, définit la musique de Mika Hary. Il faut dire que ce dernier a travaillé avec les grands noms du Jazz tels que Jane Monheit, Joshua Redman, Pat Metheny et Brad Mehldau, pour n'en nommer que quelques-uns...
Quand il pense à des artistes comparables (Bjork, Joni Mitchell, Kate Bush), ce n'est pas parce qu'elle leur ressemble ou qu'elle soit influencée par elles. C'est qu'en fait elle partage avec elles, une même originalité insolente. « When Morning Comes », le premier album de Mika, est l'histoire de la quête d'une jeune femme qui cherche sa place dans le monde, avec elle-même et avec les autres, tout en maintenant un fort sentiment d'indépendance. Elle ne s'excuse pas de souhaiter le confort dans la proximité avec d'autres personnes et elle est encore prête à affronter le monde entier.
+ D'INFOS
Vos commentaires