Festival « All Stars »
Nouvel album : "Evolution"
Le grand retour du maître de l'orgue soul-jazz : un musicien culte ! A ce jazz-là, sensuel, dansant, un rien canaille, on se laisse aller avec une euphorie qu'on avait un peu oubliée.
Dr. Lonnie Smith (ou « Turbanator » à cause du turban qu'il porte lors des concerts) est reconnu comme un joueur exceptionnel d'orgue Hammond B3. Au cours de sa longue carrière, il a fait partie du quartette de George Benson et a joué notamment avec Kenny Garrett, Lee Morgan, John Abercrombie, Joe Lovano, Ron Carter et Dizzy Gillespie. Il fait partie des légendes vivantes du jazz.

== Ils en parlent ==
Dr. Lonnie Smith, l'homme au turban né en 1942, à ne pas confondre avec Lonnie Liston Smith Jr, autre claviériste de la même génération, est l'un des plus swinguants représentants de ces stylistes de l'orgue Hammond B3, dont le chef de file fut sans conteste le grand Jimmy Smith. On retrouve avec plaisir ce docteur (qui ne l'est que pour l'euphonie) dans un album Blue Note où le célèbre label retrouve ses couleurs funky de la grande époque. « Evolution » est une affaire qui roule et n'amasse pas mousse, avec tantôt un trio classique (orgue, guitare, batterie), tantôt un groupe avec une rythmique éclaboussante à deux batteries (Joe Dyson et Jonathan Blake) et des solistes du genre sérieux (Joe Lovano aux saxophones, Maurice Brown à la trompette, Jonathan Kreisberg à la guitare).
Les morceaux, heureusement contrastés, sont taillés comme des costards pour creuser le groove et permettre aux solistes de lancer leurs fusées : le premier d'entre eux est évidemment le chef, qui a de l'orgue une conception avant tout rythmique. Il jette de la main droite des riffs coupants comme des couteaux affûtés, enfonce de la main gauche des accords confortables comme des fauteuils. A ce jazz-là, sensuel, dansant, un rien canaille, on se laisse aller avec une euphorie qu'on avait un peu oubliée. (Michel Contat, Télérama)

Quarante-cinq ans après son premier album pour Blue Note, la légende de l'orgue Hammond B-3 revient avec "Evolution" le 29 janvier sur le fameux label jazz.
Voilà un beau cadeau pour tous les amateurs de soul-jazz des années 60 et 70. Toujours affublé de sa longue barbe grise et de son turban sur la tête (signes distinctifs des Sikh), Lonnie Smith revient sur Blue Note, le label qui lui a permis de se faire un nom à la fin des années 60. Il a commencé en tant qu'accompagnateur du saxophoniste Lou Donaldson sur des albums comme « Alligator Bogaloo » puis comme leader et créateur de véritables classiques du soul-jazz tels que « Think ! » et « Turning Point ». Surnommé le « Docteur » par les musiciens pour sa capacité à interpréter, ou arranger, toutes les musiques, l'organiste invite sur « Evolution » le pianiste Robert Glasper. Le saxophoniste Joe Lovano est aussi de la partie; lui qui a commencé sa carrière en jouant aux côtés de l'organiste sur l'album « Afrodesia », sorti en 1975. A 73 ans, Dr. Lonnie Smith n'a rien perdu de son groove ! Influencé par l'orgue d'église ou des jazzmen comme Jimmy Smith, Dr. Lonnie Smith a fait ses armes dans les clubs de Buffalo avant d'être repéré par Lou Donaldson, Jack McDuff et George Benson. Il enregistre plusieurs albums avec ce dernier avant de publier son premier opus soul « Finger-Lickin' Good » sur Columbia. Lonnie Smith fait ses débuts chez Blue Note en 1967, sur le classique « Alligator Boogaloo » de Lou Donaldson avec qui il enregistre ensuite « Mr. Shing-A-Ling » et « Midnight Creeper ». Il signe un contrat sur le label et enregistre « Think ! » en 1968, suivi de quatre autres albums en deux ans (« Turning Point », « Move Your Hand », « Drives » et « Live at Club Mozambique »). (Guillaume Schnee, Fip)
== Line up ==
Dr. Lonnie Smith (Orgue Hammond), Jonathan Kreisberg (Guitare), Joe Dyson (Batterie), Jan Van Duikeren (Trompette), Gideon Tazelaar (Saxophone ténor), Edmundo Carneiro (Percussions)
Dernier(s) passage(s) au New
New Morning RadioNew Morning Radio : Réécoutez le podcast de l'émission
Retrouvez tous nos podcasts sur
Mixcloud iTunes Spotify Deezer
+ D'INFOS
Vos commentaires