Entre deux salves enragées des mots « heureux » de Sony Labou Tansi, du free jazz à l'Afrobeat, le New Negro Night Club s'improvise pour un soir. De quoi faire grogner de plaisir l'assemblée à l'affut de ces instants complices.
Pour des musiciens de jazz, l'écriture de Sony Labou Tansi recèle toutes les vertus de transgression spontanée, de poésie inattendue et de vertiges, pirouettes espiègles et intempestives qui animent leur art.

« Sony Labou Tansi, c'est Rimbaud, Goya et Fela Kuti qui boivent ensemble » (David Van Reybrouk)

== Première partie ==
Impromptus musicaux autour de poèmes choisis de Sony Labou Tansi en complicité avec les comédiennes et comédiens Laëtitia Ajanohun, Marie-Charlotte Biais, Jean-Paul Delore, Mathieu Montanier, Dieudonné Niangouna et le chanteur Nzongo Soul.

== Deuxième partie ==
Quartet afro jazz : Médéric Collignon, Philippe Gleizes, Pierre Lambla et Mel Malonga.

== Troisième partie ==
Jazz bal métropolafricain avec tous les musiciens

== Performance ==
« SLT 1000 images » Pierre-Marc de Biasi


Prix : 20 euros sur place


Crédit photo : © Patrick Veysière
== Line up ==
Médéric Collignon (Cornet, Saxhorn, Voix), Pierre Lambla (Saxophone), Mel Malonga (Basse), Philippe Gleizes (Batterie), Simon Winsé (Arc à bouche, Flute, Kora, Ngoni, Voix)
+ D'INFOS
Vos commentaires