Le contrebassiste et chef d'orchestre Dave Holland trace depuis plus de 50 ans un sillon magistral dans un jazz des plus nobles. Remarqué en 1968 par Miles Davis, il apparaît notamment sur les fameux « In A Silent Way » et « Bitches Brew ». Il s'illustre ensuite aux côtés de Chick Corea, Pat Metheny, Stan Getz ou Don Cherry. Avec « Prism », plein d'énergie et d'émotion, il nous emporte dans l'originalité de sa formation au casting impeccable.
Prism à Pleyel : invitation au voyage, « luxe, calme et volupté », de Baudelaire à Dave Holland en passant par Matisse... Prism est un quartet dont le pivot, Dave Holland, contrebassiste aussi marquant dans la fusion que dans le free, distribue la musique avec élégance. Avec un indéniable feeling dont les spécialistes de la spécialité vantent le groove (non sans raison), mais aussi la « mécanique de haute précision » et le « travail dans le registre de l'émotion ». Sans s'attarder plus que ça sur les mots de mécanique et de travail. Bref, ça fonctionne, ça roule, ça tourne, roulez jeunesse, autour de Dave Holland : Kevin Eubanks (guitare de luxe), Craig Taborn (claviers peaufinés à Detroit, capitale de la techno – le calme) et Eric Harland (batterie, la volupté). (Francis Marmande / Le Monde 02/2014)
== Line up ==
Dave Holland (Basse), Kevin Eubanks (Guitare), Craig Taborn (Fender Rhodes, Piano), Eric Harland (Batterie)
Vos commentaires