Légende du New York punk-funk-jazz du début des années 80, leader de Defunkt, groupe culte s'il en est, influence majeure, entre autres, des Red Hot Chili Peppers, le tromboniste Joseph Bowie convie Jamaaladeen Tacuma, bassiste chez Ornette Coleman et James Blood Ulmer, ainsi le guitariste Jean-Paul Bourelly, l'un des héritiers de Jimi Hendrix, à inventer avec lui un « nouveau langage » nourri de jazz, blues, funk, avec une vision libre et impétueuse.
Affilié à la St Louis Black Artist Group dès l'âge de 15 ans, Joseph Bowie, le frère cadet de Lester Bowie, a joué avec des saxophonistes tels Julius Hemphill, et Oliver Lake. En 1973, aux USA, il organise le Human Arts ensemble et se produit avec les artistes de jazz les plus en vue. La création du groupe Defunkt en 1979 l'a rendu célèbre.

Le guitariste et chanteur Jean-Paul Bourelly, natif de Chicago et Haïtien d'origine, a participé au mouvement M-Base avec Steve Coleman, puis a constitué son propre métissage musical fait de culture créole, de hip hop et de blues, sans oublier les héritages flamboyants de Jimi Hendrix et Miles Davis. Il joue avec le batteur Elvin Jones, enregistre, puis tourne avec McCoy Tyner et Pharoah Sanders. En 1988, Jean-Paul est remarqué par Miles Davis. Il enregistre à ses côtés, en compagnie de Marcus Miller. En 1999, Jean-Paul enregistre un album révolutionnaire, « Boom-Bop », fruit de sa collaboration avec le grand saxophoniste Archie Shepp.

On le surnomme « le boss de la basse » et pour Musician's Magazine, Jamaaladeen Tacuma est « le plus grand bassiste électrique jamais entendu ». Downbeat Magazine, qui a élu Tacuma le « deuxième » plus grand bassiste au monde, évoque dans un sondage la clarté de son jeu encore « inégalé dans le royaume de la guitare basse ». Le saxophoniste Ornette Coleman, qui a découvert Tacuma à New York, le nomme « le maître de la séquence ».
== Line up ==
Joseph Bowie (Trombone, Voix), Jean-paul Bourelly (Guitare, Voix), Jamaaladeen Tacuma (Basse), Gea Russel (D.J., Machines, Vidéo)
Vos commentaires