1ère partie : Dahlia Noir
Little Bob donne libre cours à sa passion pour le blues, car tout le monde sait que les vrais bluesmen ne jouent pas le blues, ils l'ont. Imaginez un gamin de 12 ans débarquant du train à la gare du Havre en provenance directe d'Alessandria, ville italienne proche de Turin, et découvrant les pavés glissants et la pluie poisseuse... À peine mis le pied par terre, il l'a ressenti, le blues, et après plusieurs dizaines d'années à propager la bonne parole du rock, le voilà, avec son side-project : Little Bob Blues Bastards et un nouvel album : « Break Down the Walls » qui pose ses flycases au New Morning, pour une soirée entre blues et rock. « Break down the walls, motherfuckers ! »Le souffle du Delta, décalé et original, pousse Bob et ses musiciens dans ce répertoire où se mélangent créations et standards, composés des Blues de Little Bob et « covers » de Howling Wolf, Skip James, J.B.Lenoir ou Tom Waits...Accompagné de Gilles Mallet à la guitare, Bertrand Couloumes à la contrebasse, Mickey Blow à l'harmonica et Jérémie Piazza à la batterie, le groupe sonne compact, hargneux. Rentre dedans. Le blues comme on ne le pratique plus assez par ici : pas académique, sans solo bavards, bref pas la version à la papa comme on en entend trop, mais ce truc un peu sale, déstructuré, qui vibre, qui chauffe.Et si Bob met son blues en morceaux, c'est avec des morceaux de choix ! Histoire de confirmer qu'il n'est pas là pour sodomiser les mouches, mais pour envoyer du son, hurler sa rage, balancer ce qu'il a sur le coeur, comme au bon vieux temps de Little Bob Story.
== Line up ==
Little Bob (Voix), Gilles Mallet (Guitare), Bertrand Couloume (Contrebasse), Mickey Blow (Harmonica), Jérémie Piazza (Batterie)
+ D'INFOS
Vos commentaires