Mercredi 05/12/2012

Mer 05 Dc 2012 : Little Bob Blues Bastards
Little Bob
Voix
Gilles Mallet
Guitare
Bertrand Couloume
Contrebasse
Mickey Blow
Harmonica
Jérémie Piazza
Batterie

Little Bob Blues Bastards

1ère partie : Dahlia Noir
BluesRock

Little Bob donne libre cours à sa passion pour le blues, car tout le monde sait que les vrais bluesmen ne jouent pas le blues, ils l'ont. Imaginez un gamin de 12 ans débarquant du train à la gare du Havre en provenance directe d'Alessandria, ville italienne proche de Turin, et découvrant les pavés glissants et la pluie poisseuse... À peine mis le pied par terre, il l'a ressenti, le blues, et après plusieurs dizaines d'années à propager la bonne parole du rock, le voilà, avec son side-project : Little Bob Blues Bastards et un nouvel album : « Break Down the Walls » qui pose ses flycases au New Morning, pour une soirée entre blues et rock. « Break down the walls, motherfuckers ! »Le souffle du Delta, décalé et original, pousse Bob et ses musiciens dans ce répertoire où se mélangent créations et standards, composés des Blues de Little Bob et « covers » de Howling Wolf, Skip James, J.B.Lenoir ou Tom Waits...Accompagné de Gilles Mallet à la guitare, Bertrand Couloumes à la contrebasse, Mickey Blow à l'harmonica et Jérémie Piazza à la batterie, le groupe sonne compact, hargneux. Rentre dedans. Le blues comme on ne le pratique plus assez par ici : pas académique, sans solo bavards, bref pas la version à la papa comme on en entend trop, mais ce truc un peu sale, déstructuré, qui vibre, qui chauffe.Et si Bob met son blues en morceaux, c'est avec des morceaux de choix ! Histoire de confirmer qu'il n'est pas là pour sodomiser les mouches, mais pour envoyer du son, hurler sa rage, balancer ce qu'il a sur le coeur, comme au bon vieux temps de Little Bob Story.

Little Bob donne libre cours à sa passion pour le blues, car tout le monde sait que les vrais bluesmen ne jouent pas le blues, ils l'ont. Imaginez un gamin de 12 ans débarquant du train à la gare du Havre en provenance directe d'Alessandria, ville italienne proche de Turin, et découvrant les pavés glissants et la pluie poisseuse... À peine mis le pied par terre, il l'a ressenti, le blues, et après plusieurs dizaines d'années à propager la bonne parole du rock, le voilà, avec son side-project : Little Bob Blues Bastards et un nouvel album : « Break Down the Walls » qui pose ses flycases au New Morning, pour une soirée entre blues et rock. « Break down the walls, motherfuckers ! »Le souffle du Delta, décalé et original, pousse Bob et ses musiciens dans ce répertoire où se mélangent créations et standards, composés des Blues de Little Bob et « covers » de Howling Wolf, Skip James, J.B.Lenoir ou Tom Waits...Accompagné de Gilles Mallet à la guitare, Bertrand Couloumes à la contrebasse, Mickey Blow à l'harmonica et Jérémie Piazza à la batterie, le groupe sonne compact, hargneux. Rentre dedans. Le blues comme on ne le pratique plus assez par ici : pas académique, sans solo bavards, bref pas la version à la papa comme on en entend trop, mais ce truc un peu sale, déstructuré, qui vibre, qui chauffe.Et si Bob met son blues en morceaux, c'est avec des morceaux de choix ! Histoire de confirmer qu'il n'est pas là pour sodomiser les mouches, mais pour envoyer du son, hurler sa rage, balancer ce qu'il a sur le coeur, comme au bon vieux temps de Little Bob Story.


Little Bob
Voix
Gilles Mallet
Guitare
Bertrand Couloume
Contrebasse
Mickey Blow
Harmonica
Jérémie Piazza
Batterie


VOUS DEVRIEZ AIMER


Sam 21 Septembre
Elliott Murphy

Jeu 03 Octobre
Sarab

Sam 05 Octobre
Komasi + Juan Rozoff + Moussa Koita

Mar 15 Octobre
Cedric Burnside