Concert unique en deux parties
Eva Marchal aime les ambiances mélancoliques, mais c'est une mélancolie urbaine, sophistiquée. Elle nous présente son nouvel album « Mon ballon rouge », ou l'on retrouve son univers poétique mêlé à des « divagations « mélodiques... Eva nous livre un album très cinématographique, elle nous entraîne avec son ballon rouge dans un voyage auditif, presque onirique.
Eva c'est une voix mutine et acidulée comme sa personnalité...
Elle occupe une place à part, un peu marginale, dans le paysage musical français.
Ni chanteuse à voix, ni chanteuse à texte tendance nouvelle vague, elle s'est fabriqué son petit nid bien à elle, son « home studio », dans lequel elle écrit, compose, chante, « bidouille », enfante...
Sa musique est résolument le reflet de son âme.

Touchée par le court-métrage « Ballon rouge » de Lamorisse en 1956, elle s'est tout de suite identifiée au personnage du petit garçon rêveur... Une évidence, son nouvel album s'appellera « Mon ballon rouge ».

Et son « ballon rouge », elle l'a rêvé aérien.

« Mon ballon rouge vous ne pourrez jamais le voir, il se méfie des grandes personnes surtout celles que plus rien n'étonne, qui ont coupé ce lien sacré de la vie à l'éternité...J'habite dessous son ballon rouge et quand il s'envole, moi je bouge... »

Ce qui caractérise l'univers d'Eva, c'est qu'il est composé d'une musique aérienne qui s'envole dans un trip-hop aux boucles suaves pour atterrir dans l'intimité d'une jeune femme. Elle nous raconte des histoires, nos histoires avec des mots d'enfance, des mots d'amour, des mots sur la vie qui passe...
Si Eva joue avec les mots, elle collabore aussi avec des artistes tels que Michel Deshays (Enzo Enzo) et Paul Breslin (Françoise Hardy).
Eva aime les ambiances mélancoliques, sa musique garde quelque chose de Stina Nordenstam , son élégance et son énergie en tête.
Très inspirée par Goldfrapp, Anja Garbarek, Beth Gibbons, Eva compose aussi avec la complicité du batteur Claude salmiéri (M.Berger/F.Gall), sans se poser d'interdits, de format...
Elle laisse libre cours à son imagination. `
Ses chansons, elle les voit comme des films qui défilent dans sa tête et qu'elle habille pour les revêtir d'un beau costume !


Ses meilleurs souvenirs professionnels ? ....

Première partie de Francis Cabrel au Canada, Francofolies de La Rochelle (salle bleue), Coup de cœur au Festival « en découvrance »,
Premiére partie de Marc Lavoine aux Francofolies de la Rochelle, festival « en seine », participation au premier concert « d'Autour du Blues » avec Paul Personne, Festival Saarbruck, tournée Fnac dans toute la France, tournée au Japon en 2008 dans le cadre de la fête de la musique...

Quelques lives à Paris...

Le Café de la danse, le Réservoir, la Scène-Bastille, le MCM, l'Ermitage, le Club Med world, Le Théâtre des Déchargeurs, La Comédia-salle des Pavés, Le Bizart...

Ses meilleurs souvenirs personnels ?

Son arrivée au monde dans les années 70, à Béziers...
Son enfance à la Rochelle, ses premiers concerts dans les pianos- bars de la région...
À 17 ans, son premier concert en Grèce avec 70 musiciens sur scène !
Sa rencontre avec Jean-Louis Foulquier en 1997.... Sa première émission de radio « Pollen ».
Le tournage d'un de ses clips à Miami...où elle se transforme en cambrioleuse de haute voltige !
Et bien sûr la naissance de son fils...
Pour le reste....chhhhut !
== Line up ==
Eva Marchal (Voix), Claude Salmiéri (Batterie), Yvon Guillard (Trompette), Carlugo (D.J.), Matthieu Imberti (Guitare)
+ D'INFOS
Nouvel album : "projection Jazz Séries"
Claude Salmiéri présente son nouveau quintet qui s'accompagne d'un album « Projections Jazz Séries ». Il reprend les plus grands thèmes de séries T.V et films, tels que Mannix, Les rues de San Francisco, Mission Impossible, Bullit...
Né à Tunis, dans une famille de « ritals » musiciens, son père, batteur professionnel, l'installe derrière sa première batterie à l'âge de 5 ans.
À 8 ans, il entre au conservatoire de Saint Maur en classe de percussions et entame des études de solfège, et commence parallèlement, l'étude du piano.
En 1974, âgé de 15 ans, il est admis au Conservatoire National de Paris, où il obtient le 1er prix de percussions. Il quitte également le conservatoire de Saint Maur avec un prix de piano classique.
En 1976, il débute sa carrière en accompagnant Yves Simon, David rose groupe, Robert Charlebois. De 1978 à 1980, c'est l'expérience de Magma qui lui permettra aux côtés de Christian Vander, de puiser une énergie supplémentaire.
Très vite, il participe à de très nombreux albums pour des artistes aussi différents que Ray Charles, F. Gall, M. Berger, Renaud, Don Cherry, Marvin Gaye... et accompagne sur scène des artistes tels que Lalo Schiffrin, F. Cabrel, V. Sanson, Vladimir Cosma avec lequel il collabore sur des musiques de films.
En 1988, il joue avec Paga groupe. Il enregistre en 1991, son 1er album « Self portrait ». En 1996, il fonde avec Jannick top et Eric Seva le groupe « STS », et enregistre un album « Système Solaire ». Claude Salmiéri a également participé à diverses comédies musicales telles que Starmania, Tycoon, et Notre Dame de Paris... En 2005, il fonde son propre trio de Jazz, et sort la même année son album, « Light Night ».
Il crée la même année sa marque de batterie et de micros avec la collaboration de Prodipe. Les batteries et les micros sont distribués dans le monde. En Novembre 2008, il rejoint l'équipe de « Autour du Blues ». Il accompagne Larry Carlton et Robben Ford, au New Morning.
+ D'INFOS
Vos commentaires