Guitariste et joueur de guimbri sénégalais, Nuru Kane est avant tout un musicien dans le monde. C'est ainsi que, lors d'un voyage au Maroc, il est fasciné par les rythmes saccadés de la musique de transe Gnawa, la musique des descendants d'esclaves qui furent transportés à travers le Sahara. Il fonde alors le groupe NURU KANE & BAYEFALL GNAWA, dont l'orchestration (guimbri, oud, sanza, djembe, guitare...), à la croisée de ces deux mondes, sert des textes d'une merveilleuse lucidité sur l'Afrique et l'état de notre monde. Une star est née !
Nuru Kane est originaire de le Médina à Dakar, Sénégal. Au départ il était membre d'une troupe de jeunes danseurs, et ce n'est qu'à l'adolescence qu'il s'est initié à la basse et a commencé à jouer et à chanter dans des groupes. Ses influences musicales comprennent entres autres et bien évidemment Youssou N'dour, la célébrité locale, mais il s'inspire autant du blues, du reggae que du jazz.

C'est à la fin des années 90, peu de temps avant s'être installé à Paris, que lors d'un premier voyage au Maroc il a véritablement découvert la musique gnawa. Il a été immédiatement captivé par les rythmes, l'énergie et la spontanéité du gnawa et il s'est vu envoûté par le son profond du guimbri. Muni de son propre instrument, il est alors rentré en Europe où il rejoint Thierry Fournel pour former le Bayefall Gnawa.

C'est en 2004 que loin de Paris le groupe s'est fait remarquer pour la première fois à la suite d'une invitation de dernière minute au Festival du Désert au Mali. Bien que leur concert ne se soit tenu que le dernier jour, bien que qu'il n'ait été nullement mentionné au programme, et malgré la malaria qui frappait Nuru à cette période, le succès du concert a été tel qu'il a tout de suite suscité l'attention d'une équipe de la BBC qui filmait le festival. Après ce succès, Nuru a été invité à se produire à Londres et à de nombreux autres concerts à travers l'Europe, en solo ou avec le Bayefall Gnawa, et un contrat avec World Music Network s'est finalisé.

Au cours de l'année 2006, son premier album SIGIL a été mis en vente à travers le monde entier. Il a tout de suite reçu un accueil chaleureux, mis en avant pour la qualité de sa production et la richesse de ses arrangements, par les principales revues musicales, les webzines et Dj de par le monde. Proclamé chef d'œuvre par le site rollingstone.com, l'album a été sélectionné parmi la sélection de Top of the Pops et décrit comme un « must have » par les éditeurs d'Amazon. Le succès de SIGIL s'est vu récompensé à Séville lors du Womex 2006 où le groupe a fait sensation, et a été nommé parmi les « best newcomer » du prix musiques du monde 2007 par la BBC3.

Nuru Kane s'affirme avec "Number One Bus" (Iris Music / Harmonia Mundi), son second album sorti début 2010, comme le nouveau grand compositeur / interprète africain.
== Line up ==
Nuru Kane (Basse, Guembri, Guitare, Percussions, Voix)
+ D'INFOS
Nouvel Album : Ni Mandi (Mai 2011)
A tout juste 34 ans, deux albums enregistrés au pays, une tournée européenne où elle partage l'affiche avec Sekouba Bambino (Africando). La guinéenne, NAMASSA DIOUBATE issue des deux grandes familles de griots Mandingues, voit son premier album distribué en France (L'autre Distribution).Voix chaude et suave, énergie électrisante sur arrangement afro beat, Namassa s'inscrit dans la grande tradition de la musique Mandingue. Reconnue comme étant l'une des grandes chanteuses de la Guinée grâce à ses 2 premiers opus, elle est révélée et particulièrement ovationnée en France à l'occasion de la « Nuit des Divas Africaines » au Zénith de Paris en 2009 aux côtés d'Oumou Sangaré et d'autres figures féminines de l'Afrique.
Namassa Dioubaté est née le 15 janvier 1977 à Kankan en Guinée Conakry. Elle est issue de 2 grandes familles de griots mandingues. Elle commence à chanter dès son plus jeune age avec son père Mory Dioubaté Konkoba dans le district de Tokounou, prefecture de Kankan en haute Guinée. A l'age de 13 ans elle quitte son village natal avec sa sœur Djelignouma Dioubaté pour aller chez son oncle Balakala Kouyaté à Kankan. Balakala était le chef de troupe de l'ensemble instrumental de Kankan et c'est lui qui va l'aider à découvrir le monde de la musique. Après quelques années elle part à Conakry, la capitale, où elle commence sa carrière comme chanteuse choriste dans le groupe "standart" de petit Condé. En 1998 elle part à Abidjan en cote d'ivoire chez son frére Lancinet Dioubaté qui l'aide à produire son 1er album "Kanson" au studio JBZ. Elle se marie en 2000 en Guiné avec un grand musicien international Guinéen Moriké Kouyaté avec qui elle a aujourd'hui 3 enfants:Mamadi, Mory,et Franck Kouyaté. Moriké Kouyaté est Guitariste compositeur et arrangeur. En 2002 elle décide de quitter son pays natal pour faire une tournée européenne ou elle partage l'affiche avec Sékouba Bambino.Elle s'installe ensuite á Paris avec son mari qui était déjà en France depuis 2 ans. En 2004 elle enregistre son 2e album "Bénita Wati" arrangé par son mari au studio Kos and co, et produit par Camara production. Depuis la sortie de ce nouvel album Namassa a fait de nombreux concerts en France et en Europe. Ses 2 premiers enregistrements (kanson et Bénita wati) ont permis à Namassa de se révéler à son public et d'etre reconnue comme étant une des grandes chanteuses de la Guinée. Ce 3e album "ni mandi" qui devrait sortir courant 2011 est celui de la consécration et de l'épanouissement, sa magnifique voix s'est encore raffermie et elle a pris tout le temps nécessaire pour le préparer et pour l'enregistrer . C'est Moriké Kouyaté, qui réalise ces 13 titres avec tout le talent qu'on lui connait comme guitariste et comme arrangeur à travers les nombreux albums et lives auquels il a déjà participé dans le monde. Ce nouvel album a été enregistré, mixé et masterisé au studio NG par Nicolas Guéret.
== Line up ==
Namassa Dioubaté (Voix)
+ D'INFOS
Vos commentaires