Dans le cadre du festival Jazz à Vienne in Paris - Special Guest : David Sanchez
Harold est né à la Havane à Cuba dans une grande famille de musiciens, neveu du fameux pianiste Ernan Lopez Nussa, fils du batteur Ruy Lopez Nussa. Invité dans de nombreux festivals prestigieux l Montreux , Vienne, le festival de piano d'Enghien et bien d'autres. Il est lauréat en 2005 du Montreux Jazz Solo Piano Competition. . A l'occasion de la sortie de son nouvel album, « El pais de las maravillas » en mai 2011 chez Harmonia Mundi, Harold accompagné du saxophoniste portoricain David Sanchez a choisi le New Morning pour donner la primeur du répertoire de son nouveau récital.
Photo : Patricia de Corostarzu

30 ans que Jazz à Vienne marque l'histoire de la musique en accueillant les jeunes talents et les maîtres du jazz au théâtre Antique de Vienne, lieu emblématique. Pour sa 31ème édition, Jazz à Vienne a choisi de s'exporter à Paris et de s'associer à quelques clubs mythiques de la capitale pour présenter du 9 au 14 mai son actualité du jazz et ses coups de cœur.

Harold Lopez Nussa est natif de Cuba. Fils du batteur Ruy Lopez Nussa et neveu du pianiste Ernan Lopez Nussa, l'homme affiche un parcours déjà impressionnant. Poussé très tôt vers le conservatoire, il en sort avec un joli bagage d'instrumentiste multicarte.

Un éclectisme aisé qui lui permet alors de jouer Ravel ou Villa-Lobos avec des orchestres symphoniques, d'accompagner la diva Omara Portuondo ou, sur les traces de son oncle Ernan, de se tourner enfin, à vingt ans, vers une carrière de pianiste de jazz. Une carrière qui démarre par une rafle de prix et de concours. Le jeune pianiste ouvre son approche d'un jazz indiscutablement contemporain, tendance E.S.T, aux musiques traditionnelles et populaires ataviques : son, montuno et trova.

Lopez Nussa joue en solo, trio ou quartet dans les clubs, et il se voit bientôt invité en Europe par le festival de Montreux. Après Tigran Hamasyan (en 2004), il devient le lauréat 2005 du "Montreux Jazz Solo Piano Competition". Il enregistre l'année suivante son premier album (Sobre el Atelier), mêlant ses propres compositions à quelques thèmes de Chucho Valdes ou Wayne Shorter. Depuis l'album Gracias d'Omara Portuondo paru en 2009, Harold joue donc en tournée aux côtés de la "novia del filin".

À 27 ans, le virtuose habanera affiche déjà sous son nom trois CD enregistrés en quatre ans : le premier en solo, dans la foulée de Montreux, puis Canciones, enregistré en quartet à La Havane, et enfin l'album Heritage fabriqué en France. Ce dernier opus exsude les parfums entêtants de La Havane et s'ouvre sur "Los tres golpes" d'Ignacio Cervantes, jolie madeleine créole qu'ont interprété avant lui les très emblématiques Bebo Valdés, Cachao López et Paquito d'Rivera. Un peu plus loin sur l'album, c'est à Omara Portuondo que Lopez Nussa confie sa reprise du classique "Es más, te perdono".

L'année dernière, Harold Lopez Nussa était déjà à Vienne en trio, au Jazz Mix, augmenté d'un transfuge du groupe Irakere, le jeune trompettiste Julio Padron, et du rappeur Kumar.
== Line up ==
Harold López-nussa (Piano), Felipe Cabrera (Contrebasse), Ruy Adrián López-nussa (Batterie) - Guest(s) : David Sánchez (Saxophone)
Dernier(s) passage(s) au New
+ D'INFOS
Vos commentaires