Soirée à deux têtes, et quelles têtes ! D'abord, Kenny : son 1er disque (solo) date de 77, et pourtant, ce fin pianiste n'a jamais eu la notoriété qu'il pourrait prétendre. Sauf auprès de ses pairs, normal, quand on est prof d'impro à la New York School of Music, on voit passer du monde, notamment Chris Potter et Brad Meldhau.
== Line up ==
Kenny Werner (Piano), Johannes Weidenmueller (Basse), Ari Hoenig (Batterie)
+ D'INFOS
Le toucher du maître vaut celui de son élève, à la fois économe et gourmand, il distille de belles mélodies. Lady Jane, elle, fut en 98 la lauréate d'un concours au jury vertigineux (D. Bridgewater, D. Krall, D. Reeves). Depuis, en 2 CDs bien léchés, la diaphane brune s'est imposée en jeune héritière hardie des trois précitées.
== Line up ==
Jane Monheit (Voix), Michael Kanan (Claviers, Piano), Ira Coleman (Contrebasse), Joel Frahm (Saxophone), Rick Montalbano (Batterie)
+ D'INFOS
  • My Silent Way

    by Lionel Eskenazi

    Dim 12 ► 17h00