Vendredi 12/07/2024

19:30 : Ouverture des portes

20:30 : Concert

Festival « All Stars »

James Carter Organ Trio

Bop and Beyond: Remembering Larry Smith

James Carter s'illustre par une implacable dextérité, quel que soit l'instrument : il possède un son brut au saxophone baryton, funky au ténor, parfois free au soprano. Showman dans l'âme, il aime à impressionner son public à travers des envolées virtuoses mais toujours ancrées dans le blues.

Billetterie New Morning

Présentation


Festival « All Stars »
Ven 12 Juil 2024 : James Carter Organ Trio
James Carter
Saxophone
Alex White
Batterie
Gerard Gibbs
Orgue Hammond

James Carter Organ Trio

Bop and Beyond: Remembering Larry Smith
FunkJazzSoul

James Carter s'illustre par une implacable dextérité, quel que soit l'instrument : il possède un son brut au saxophone baryton, funky au ténor, parfois free au soprano. Showman dans l'âme, il aime à impressionner son public à travers des envolées virtuoses mais toujours ancrées dans le blues.

Saxophoniste vedette à 21 ans, artiste majeur du label Blue Note, James Carter, né à Detroit en 1969, occupe le devant de la scène jazz depuis les années '90. Après avoir écouté le répertoire de Django Reinhardt, James Carter l'adapte et se le réapproprie avec toute son énergie et le souffle conjugué, des saxophones et de l'orgue Hammond.

= Aujourd'hui : Hommage à Larry Smith, pionnier de la culture hip hop, bassiste et architecte du son rap.
Larry Smith est le compositeur des premiers succès de Kurtis Blow, de Whodini et de Run DMC, groupe qui a popularisé le genre à travers le monde au début des années 1980.Le lendemain de son décès, Run, leader des Run DMC, aujourd'hui révérend, tweetait ainsi : « Que le meilleur producteur de tous les temps repose en paix : Larry Smith. Il a produit mes plus gros et plus emblématiques succès ». Il compose des hymnes fondateurs pour la culture rap, le fameux Money (Dollar Bill y'all), de Jimmy Spicer, ou le Gotta Believe, de Love Bug Starski.

Production : New Morning

James Carter s'illustre par une implacable dextérité, quel que soit l'instrument : il possède un son brut au saxophone baryton, funky au ténor, parfois free au soprano. Showman dans l'âme, il aime à impressionner son public à travers des envolées virtuoses mais toujours ancrées dans le blues.

Saxophoniste vedette à 21 ans, artiste majeur du label Blue Note, James Carter, né à Detroit en 1969, occupe le devant de la scène jazz depuis les années '90. Après avoir écouté le répertoire de Django Reinhardt, James Carter l'adapte et se le réapproprie avec toute son énergie et le souffle conjugué, des saxophones et de l'orgue Hammond.

= Aujourd'hui : Hommage à Larry Smith, pionnier de la culture hip hop, bassiste et architecte du son rap.
Larry Smith est le compositeur des premiers succès de Kurtis Blow, de Whodini et de Run DMC, groupe qui a popularisé le genre à travers le monde au début des années 1980.Le lendemain de son décès, Run, leader des Run DMC, aujourd'hui révérend, tweetait ainsi : « Que le meilleur producteur de tous les temps repose en paix : Larry Smith. Il a produit mes plus gros et plus emblématiques succès ». Il compose des hymnes fondateurs pour la culture rap, le fameux Money (Dollar Bill y'all), de Jimmy Spicer, ou le Gotta Believe, de Love Bug Starski.


James Carter
Saxophone
Alex White
Batterie
Gerard Gibbs
Orgue Hammond


VOUS DEVRIEZ AIMER


Ven 28 Juin
Alfredo Rodriguez

Un seul totem : le groove !

Sam 29 Juin
Echoes Of

Un seul totem : le groove !

Mer 03 Juillet
Monty Alexander

Un seul totem : le groove !

Jeu 04 Juillet
Brooklyn Funk Essentials

Un seul totem : le groove !