Mercredi 18/10/2023

Mer 18 Oct 2023 : Camilla George

Camilla George

AfrobeatDubJazzRap / Hip-Hop

La saxophoniste anglaise d'origine nigériane, Camilla George est l'une des étoiles montantes de la nouvelle scène jazz britannique. Un jazz fusion où se mêlent l'afrobeat, le hip-hop et le dub.

L'une des particularités et des grandes forces de la nouvelle génération du jazz londonien, c'est la prévalence de musiciennes qui, loin de laisser leur part à leurs camarades masculins, sont vite devenues des éléments essentiels de la scène anglaise. La saxophoniste Camilla George est de celles-là, qui en participant notamment aux albums de la chanteuse Zara McFarlane et en publiant trois disques sous son nom, s'est imposée comme un nom à suivre. Son dernier album en date, Ibio-Ibio, est un hommage à ses racines nigérianes et à la tribu Ibibio dont sont issus ses ancêtres. Une fusion au carrefour des musiques traditionnelles, de la grande tradition des saxophonistes du bebop et du hip-hop qui témoigne d'une maturité et d'une maîtrise remarquable.

Entre jazz, afrobeat et hip hop, la saxophoniste et compositrice londonienne nous offre une odyssée captivante dans les mythes de la création Ibibio.

Comme Nubya Garcia, Cassie Kinoshi, Zara McFarlane ou Sheila Maurice-Grey, la saxophoniste s'est épanouie au sein de Tomorrow's Warriors, un programme londonien destiné à promouvoir la diversité dans les arts par le biais du jazz et à aider les musiciens de la diaspora africaine et les artistes féminines. Née à Eket et titulaire d'un master en jazz du Trinity College of Music, Camilla George s'est alors révélée comme l'une des figures majeures de cette génération de surdoués qui secouent la scène jazz européenne depuis plus de dix ans. Après son album The People Could Fly basé sur un livre de contes d'esclaves africains, la compositrice poursuit son travail de mémoire en célébrant sur son troisième album Ibio Ibio sa tribu natale Ibibio de la côte sud-est du Nigéria.

Polyrythmies africaines et afrobeat, swing détonant et groove puissant, Camilla George déploie ici tous ses talents de compositrice plaquant ses chorus chargés d'émotions et de blues au saxophone alto sur des orchestrations sublimées par la crème des musiciens jazz londoniens et quelques invités comme le joueur de kora sénégalais Kadialy Kouyate ou le batteur américain Daru Jones (Jack White, Pete Rock, Talib Kweli). Pour la narration de son voyage spirituel et créatif, elle a fait appel à la MC de Birmingham, Lady Sanity, comme sur le troisième extrait groovy aux rythmes syncopés de l'album, Creation - Abasi and Atai, l'histoire d'Abasi, le chef suprême/dieu de l'univers et sa femme, Atai, déesse de la médiation, qui ont créé le peuple Ibibio à leur propre image. Un peuple Ibibio considéré comme le plus ancien de tous les groupes ethniques du Nigeria.

= Ils en parlent =
« Évoluant entre jazz, hip-hop et afrobeat, la saxophoniste d'origine nigériane, figure importante de la scène londonienne actuelle, a récemment célébré le peuple ibibio (auquel elle est rattachée par sa famille) en lui dédiant l'album Ibio-Ibio (2022). On peut compter sur cette musicienne réfléchie pour profiter d'un afro-jazz festif et conscient, aux groove millimétrés. » (LJ Nicolaou, Télérama)

Production : New Morning

La saxophoniste anglaise d'origine nigériane, Camilla George est l'une des étoiles montantes de la nouvelle scène jazz britannique. Un jazz fusion où se mêlent l'afrobeat, le hip-hop et le dub.

L'une des particularités et des grandes forces de la nouvelle génération du jazz londonien, c'est la prévalence de musiciennes qui, loin de laisser leur part à leurs camarades masculins, sont vite devenues des éléments essentiels de la scène anglaise. La saxophoniste Camilla George est de celles-là, qui en participant notamment aux albums de la chanteuse Zara McFarlane et en publiant trois disques sous son nom, s'est imposée comme un nom à suivre. Son dernier album en date, Ibio-Ibio, est un hommage à ses racines nigérianes et à la tribu Ibibio dont sont issus ses ancêtres. Une fusion au carrefour des musiques traditionnelles, de la grande tradition des saxophonistes du bebop et du hip-hop qui témoigne d'une maturité et d'une maîtrise remarquable.

Entre jazz, afrobeat et hip hop, la saxophoniste et compositrice londonienne nous offre une odyssée captivante dans les mythes de la création Ibibio.

Comme Nubya Garcia, Cassie Kinoshi, Zara McFarlane ou Sheila Maurice-Grey, la saxophoniste s'est épanouie au sein de Tomorrow's Warriors, un programme londonien destiné à promouvoir la diversité dans les arts par le biais du jazz et à aider les musiciens de la diaspora africaine et les artistes féminines. Née à Eket et titulaire d'un master en jazz du Trinity College of Music, Camilla George s'est alors révélée comme l'une des figures majeures de cette génération de surdoués qui secouent la scène jazz européenne depuis plus de dix ans. Après son album The People Could Fly basé sur un livre de contes d'esclaves africains, la compositrice poursuit son travail de mémoire en célébrant sur son troisième album Ibio Ibio sa tribu natale Ibibio de la côte sud-est du Nigéria.

Polyrythmies africaines et afrobeat, swing détonant et groove puissant, Camilla George déploie ici tous ses talents de compositrice plaquant ses chorus chargés d'émotions et de blues au saxophone alto sur des orchestrations sublimées par la crème des musiciens jazz londoniens et quelques invités comme le joueur de kora sénégalais Kadialy Kouyate ou le batteur américain Daru Jones (Jack White, Pete Rock, Talib Kweli). Pour la narration de son voyage spirituel et créatif, elle a fait appel à la MC de Birmingham, Lady Sanity, comme sur le troisième extrait groovy aux rythmes syncopés de l'album, Creation - Abasi and Atai, l'histoire d'Abasi, le chef suprême/dieu de l'univers et sa femme, Atai, déesse de la médiation, qui ont créé le peuple Ibibio à leur propre image. Un peuple Ibibio considéré comme le plus ancien de tous les groupes ethniques du Nigeria.

= Ils en parlent =
« Évoluant entre jazz, hip-hop et afrobeat, la saxophoniste d'origine nigériane, figure importante de la scène londonienne actuelle, a récemment célébré le peuple ibibio (auquel elle est rattachée par sa famille) en lui dédiant l'album Ibio-Ibio (2022). On peut compter sur cette musicienne réfléchie pour profiter d'un afro-jazz festif et conscient, aux groove millimétrés. » (LJ Nicolaou, Télérama)




VOUS DEVRIEZ AIMER


Ven 28 Juin
Alfredo Rodriguez

Mer 03 Juillet
Monty Alexander

Ven 05 Juillet
Brittany Davis

Lun 08 Juillet
Baco Exu Do Blues