Mardi 25/04/2023

Mar 25 Avr 2023 : Yessaï Karapetian

Yessaï Karapetian

Jazz

Yessaï Karapetian est pianiste, compositeur et multi-intrumentiste. Naviguant entre Paris, New-York et Erevan, il embrasse de manière sensible et virtuose l'ensemble des facettes qui composent son identité : les cultures des diasporas africaines des Amériques en résonnance avec ses propres racines arméniennes, le piano impressionniste français traversant les univers avant-gardistes de Thom Yorke ou James Blake.

Dans son nouveau quintet, Yessaï continue de défendre ses compositions. Accompagné de son frère Marc Karapetian (bassiste de Tigran Hamasyan) et du batteur David Paycha, il accueille Norayr Gapoyan au duduk et Avag Margaryan au blul, deux solistes virtuoses du réputé Gurdjieff Ensemble enregistré chez ECM, que l'on peut également croiser auprès de Dhafer Youssef. De nouvelles sonorités pour un jazz qui, loin du folklorisme et de la fusion, cherche à recréer sa propre modernité.

Yessaï Karapetian naît à Erevan en 1993 puis émigre enfant en France. Élevé à Marseille, il y côtoie en parallèle les cercles culturels de la communauté arménienne - au sein desquels il pratique la danse et la musique traditionnelle - et le festival international Marseille Jazz des Cinq Continents. Il y fera adolescent deux rencontres déterminantes : Tigran Hamasyan d'abord qui le poussera à persévérer dans l'étude du bebop, puis Erik Truffaz, qui le repérera lors d'une masterclass.

Entre 2015 et 2020, on le découvre en tant que co-leader du trio ONEFOOT, pionnier d'un jazz « next gen » français, puis dans la formation de Guillaume Perret avec lequel il enregistre la bande originale de 16 levers de soleil et A Certain Trip. Âgé alors de 22 ans, il apparaitra comme faisant partie des musiciens les plus prometteurs de la génération à venir.
Après cette première expérience professionnelle, Yessaï Karapetian, alors étudiant du département Jazz et Musiques Improvisées au CNSMDP, part approfondir sa musique au Berklee Global Jazz Institute de Boston auprès de personnalités comme Danilo Perez, Joe Lovano, John Patitucci ou Terri Lyne Carrington, et expérimente avec toute une nouvelle génération venue du monde entier.

De retour en France, il publie en janvier 2022 son premier album en tant que leader, intitulé YESSAÏ sur le label Kyudo Records. Album Révélation, Jazz Magazine dira : "Le météore « Yessaï » file à une vitesse de 340 mètres par seconde (...) pour son premier disque, [il] compose un jazz des plus modernes, traversé de courants à hauts voltages".
Le quintet se produit l'été suivant sur les scènes majeures du jazz international (Love Supreme Festival, La Défense Jazz Festival, Nice Jazz Festival, Winter Jazz Fest NYC, Jazzopen Stuttgart, Kongsberg Jazz...) et partagera la scène avec des figures telles que Gerald Clayton, Ben Wendel ou Herbie Hancock à deux reprises.

Line up :
Yessaï Karapetian (Piano)
Norayr Gapoyan (Duduk)
Avag Margaryan (Blul)
Marc Karapetian (Basse)
David Paycha (Batterie)

= Ils en parlent =
"Yessaï n'en est plus au stade des promesses. Il les concrétise sur scène." (La Terrasse)

"Pionnier d'un jazz « next gen » français qui devrait faire parler la poudre !" (Jazz News)

"D'une volonté ultime d'honnêteté, sa musique est belle, complexe, colorée et réduite, et c'est loin d'être réducteur, à son expression la plus sincère" (Open Jazz)

Production : New Morning

Yessaï Karapetian est pianiste, compositeur et multi-intrumentiste. Naviguant entre Paris, New-York et Erevan, il embrasse de manière sensible et virtuose l'ensemble des facettes qui composent son identité : les cultures des diasporas africaines des Amériques en résonnance avec ses propres racines arméniennes, le piano impressionniste français traversant les univers avant-gardistes de Thom Yorke ou James Blake.

Dans son nouveau quintet, Yessaï continue de défendre ses compositions. Accompagné de son frère Marc Karapetian (bassiste de Tigran Hamasyan) et du batteur David Paycha, il accueille Norayr Gapoyan au duduk et Avag Margaryan au blul, deux solistes virtuoses du réputé Gurdjieff Ensemble enregistré chez ECM, que l'on peut également croiser auprès de Dhafer Youssef. De nouvelles sonorités pour un jazz qui, loin du folklorisme et de la fusion, cherche à recréer sa propre modernité.

Yessaï Karapetian naît à Erevan en 1993 puis émigre enfant en France. Élevé à Marseille, il y côtoie en parallèle les cercles culturels de la communauté arménienne - au sein desquels il pratique la danse et la musique traditionnelle - et le festival international Marseille Jazz des Cinq Continents. Il y fera adolescent deux rencontres déterminantes : Tigran Hamasyan d'abord qui le poussera à persévérer dans l'étude du bebop, puis Erik Truffaz, qui le repérera lors d'une masterclass.

Entre 2015 et 2020, on le découvre en tant que co-leader du trio ONEFOOT, pionnier d'un jazz « next gen » français, puis dans la formation de Guillaume Perret avec lequel il enregistre la bande originale de 16 levers de soleil et A Certain Trip. Âgé alors de 22 ans, il apparaitra comme faisant partie des musiciens les plus prometteurs de la génération à venir.
Après cette première expérience professionnelle, Yessaï Karapetian, alors étudiant du département Jazz et Musiques Improvisées au CNSMDP, part approfondir sa musique au Berklee Global Jazz Institute de Boston auprès de personnalités comme Danilo Perez, Joe Lovano, John Patitucci ou Terri Lyne Carrington, et expérimente avec toute une nouvelle génération venue du monde entier.

De retour en France, il publie en janvier 2022 son premier album en tant que leader, intitulé YESSAÏ sur le label Kyudo Records. Album Révélation, Jazz Magazine dira : "Le météore « Yessaï » file à une vitesse de 340 mètres par seconde (...) pour son premier disque, [il] compose un jazz des plus modernes, traversé de courants à hauts voltages".
Le quintet se produit l'été suivant sur les scènes majeures du jazz international (Love Supreme Festival, La Défense Jazz Festival, Nice Jazz Festival, Winter Jazz Fest NYC, Jazzopen Stuttgart, Kongsberg Jazz...) et partagera la scène avec des figures telles que Gerald Clayton, Ben Wendel ou Herbie Hancock à deux reprises.

Line up :
Yessaï Karapetian (Piano)
Norayr Gapoyan (Duduk)
Avag Margaryan (Blul)
Marc Karapetian (Basse)
David Paycha (Batterie)

= Ils en parlent =
"Yessaï n'en est plus au stade des promesses. Il les concrétise sur scène." (La Terrasse)

"Pionnier d'un jazz « next gen » français qui devrait faire parler la poudre !" (Jazz News)

"D'une volonté ultime d'honnêteté, sa musique est belle, complexe, colorée et réduite, et c'est loin d'être réducteur, à son expression la plus sincère" (Open Jazz)




VOUS DEVRIEZ AIMER


Mar 16 Juillet
Patrice Rushen

Mer 17 Juillet
Chief Adjuah [aka Christian Scott]

Ven 19 Juillet
Céu

Sam 20 Juillet
Butcher Brown