Mercredi 11/05/2022

Mer 11 Mai 2022 : Bobby Sparks II Band
Bobby Sparks
Claviers
Keith Anderson
Saxophone
Jay Mck
Basse
Brannen Temple
Batterie
James Robinson
Voix
Dj Ernie G.
D.J.

Bobby Sparks II Band

Dernier album : "Schizophrenia - The Yang Project"
FunkJazzSoul

Le clavier de Roy Hargrove RH Factor, de Marcus Miller et de Snarky Puppy, vous invite à partager sa tornade de funk jazz soul hip hop.

Né dans une famille de musiciens au Texas, en 1973, Bobby Sparks joue de l'orgue à l'église dès l'âge de six ans. « Ma mère était organiste et pianiste de gospel à l'église, mon père était très actif dans le monde du jazz. C'était un trompettiste qui adorait le bebop. Dizzy Gillespie était son trompettiste préféré, mais il aimait aussi Sonny Stitt, Sonny Rollins, Dexter Gordon et Count Basie »...Il a fallu attendre 2019 pour découvrir son premier album en solo, qui est, en réalité, un double album. « Schizophrenia ». Un premier projet rassemblant des morceaux extraordinairement variés et qui résume toute la gamme du vocabulaire et de l'esprit inépuisable du claviériste. Du funk claquant aux ballades soul lentes en passant par des incursions dans le jazz, la fusion, la musique orchestrale et la musique du monde. Un album qui a connu une longue gestation et qui lui a permis d'inviter un maximum de ses amis musiciens, dont le bassiste Marcus Miller.

Il a joué avec Lalah Hathaway, Lizz Wright, Yolanda Adams, Kirk Franklin, Prince, Dianne Reeves, Marcus Miller, George Benson, Snarky Puppy, le RH Factor de Roy Hargrove où il a joué avec D'Angelo, Erykah Badu, Common, Anthony Hamilton.

= ils en parlent =
« Schizophrenia - The Yang Project », le renversant premier album de Bobby Sparks II, est le fruit de 20 ans de travail. Véritable fou de funk, le claviériste de Snarky Puppy dévoile un projet à l'ambition aussi démesurée que son casting stellaire ». (Funk U)

Claviériste très sollicité depuis le début des années 1990, Bobby Sparks Il propose avec « Schizophrenia - The Yang Project », son premier album sous son nom, un double, un foisonnant voyage musical plutôt évocateur de la fin des années 1960 et des années 1970. Il passe par la fusion jazz-rock, parfois plus rock que jazz, le funk, par endroits la soul la plus soyeuse avec arrangements de cordes. Le plus réussi étant dans l'évocation des délires cosmico-fantaisistes de la galaxie P-Funk de George Clinton et Bootsy Collins et une approche mélodico-rythmique des claviers (instruments d'époque dont le Fender Rhodes, le Clavinet de Hohner, le Minimoog, l'ARP Odyssey, le Prophet-5....) qui place Bobby Sparks dans le sillage d'Herbie Hancock. (S. Siclier, Le Monde)

Production : New Morning

Le clavier de Roy Hargrove RH Factor, de Marcus Miller et de Snarky Puppy, vous invite à partager sa tornade de funk jazz soul hip hop.

Né dans une famille de musiciens au Texas, en 1973, Bobby Sparks joue de l'orgue à l'église dès l'âge de six ans. « Ma mère était organiste et pianiste de gospel à l'église, mon père était très actif dans le monde du jazz. C'était un trompettiste qui adorait le bebop. Dizzy Gillespie était son trompettiste préféré, mais il aimait aussi Sonny Stitt, Sonny Rollins, Dexter Gordon et Count Basie »...Il a fallu attendre 2019 pour découvrir son premier album en solo, qui est, en réalité, un double album. « Schizophrenia ». Un premier projet rassemblant des morceaux extraordinairement variés et qui résume toute la gamme du vocabulaire et de l'esprit inépuisable du claviériste. Du funk claquant aux ballades soul lentes en passant par des incursions dans le jazz, la fusion, la musique orchestrale et la musique du monde. Un album qui a connu une longue gestation et qui lui a permis d'inviter un maximum de ses amis musiciens, dont le bassiste Marcus Miller.

Il a joué avec Lalah Hathaway, Lizz Wright, Yolanda Adams, Kirk Franklin, Prince, Dianne Reeves, Marcus Miller, George Benson, Snarky Puppy, le RH Factor de Roy Hargrove où il a joué avec D'Angelo, Erykah Badu, Common, Anthony Hamilton.

= ils en parlent =
« Schizophrenia - The Yang Project », le renversant premier album de Bobby Sparks II, est le fruit de 20 ans de travail. Véritable fou de funk, le claviériste de Snarky Puppy dévoile un projet à l'ambition aussi démesurée que son casting stellaire ». (Funk U)

Claviériste très sollicité depuis le début des années 1990, Bobby Sparks Il propose avec « Schizophrenia - The Yang Project », son premier album sous son nom, un double, un foisonnant voyage musical plutôt évocateur de la fin des années 1960 et des années 1970. Il passe par la fusion jazz-rock, parfois plus rock que jazz, le funk, par endroits la soul la plus soyeuse avec arrangements de cordes. Le plus réussi étant dans l'évocation des délires cosmico-fantaisistes de la galaxie P-Funk de George Clinton et Bootsy Collins et une approche mélodico-rythmique des claviers (instruments d'époque dont le Fender Rhodes, le Clavinet de Hohner, le Minimoog, l'ARP Odyssey, le Prophet-5....) qui place Bobby Sparks dans le sillage d'Herbie Hancock. (S. Siclier, Le Monde)


Bobby Sparks
Claviers
Keith Anderson
Saxophone
Jay Mck
Basse
Brannen Temple
Batterie
James Robinson
Voix
Dj Ernie G.
D.J.


VOUS DEVRIEZ AIMER


Ven 19 Avril
Manoir

"Good Boy" release party

Dim 21 Avril
Larry Goldings / Peter Bernstein / Bill Stewart

"Good Boy" release party

Mar 30 Avril
Theo Croker

"Good Boy" release party

Mer 01 Mai
Daoud

"Good Boy" release party