Toute la presse est dithyrambique...Que dire de plus de ce souffleur et poly-instrumentiste qui ne ressemble à personne, volubile et charismatique ! A l'image de son personnage dans la série Netflix produite par Damien Chazelle : The Eddy !
= Ils en parlent =
Le jeune souffleur Jowee Omicil repousse encore plus loin les limites du jazz. Un nouveau son mondial. (Rolling Stone Magazine)

Un Sammy Davis Jr 2.0, en quelque sorte, pour un jazz du XXIème siècle. (Rolling Stone Magazine)

Jowee Omicil, l'homme qui se bat pour décloisonner la musique en créant des cérémonies sur scène et en remettant l'improvisation au coeur de son art. Une bonne dose d'énergie solaire. (Les Inrocks)

Jowee Omicil nous promène des Caraïbes à l'Afrique en passant par Bach, Mozart et Thelonious Monk. Un manifeste pour une musique sans frontière à découvrir en live. (TSF Jazz)

Nourri par le jeu de ses maîtres - John Coltrane, Ornette Coleman, Sonny Rollins, Miles Davis, Wayne Shorter ou Kenny Garrett - son jazz nomade qui mêle les racines créoles au Hip-Hop, au gospel, à la soul et aux folklores du monde, se renouvelle au gré de ses rencontres. (FIP)

Un pouvoir attractif hors du commun. (La Presse, Canada)

Avec sa musique alliant gaieté et érudition chatoyantes, il incarne l'avenir d'un jazz décomplexé (24 Heures, Suisse)

Flamboyant recycleur (Le Courrier, Suisse)

Il fait de sa musique une machine jubilatoire (Le Temps, Suisse)

Hymne à l'amour, autoportrait en mouvement, Love Matters! tient en haleine (Focus-Vif, Be)
== Line up ==
Jowee Omicil (Clarinette, Saxophone), Jonathan Jurion (Piano), Jendah Manga (Basse), Arnaud Dolmen (Batterie), Jonathan Jurion (Fender Rhodes), Randy Kerber (Piano), Ludovic Louis (Trompette)
+ D'INFOS
Retrouvez tous nos podcasts sur
Mixcloud iTunes Spotify Deezer