La Tunisie détient elle aussi sa tête d'affiche dans le rap. La discipline était interdite pendant « le règne » du Président Ben Ali et de sa belle-famille mais, depuis la révolution du printemps arabe et l'engagement de la Tunisie à offrir une réelle liberté d'expression à son peuple, le rap s'impose très rapidement comme la musique numéro 1 écouté par les jeunes tunisiens.
Dernièrement, c'est le rappeur A.L.A qui prend le relais en tête d'affiche, il enchaîne les clips les plus regardés de Tunisie, se développe en concert sur les plus grands rendez-vous de la scène tunisienne mais aussi à l'international.

Il propose un rap contemporain et esthétique pensé dans les moindres détails (style vestimentaire, flow, productions et scénarios de clips).

C'est un acharné du travail bien fait pour qui aujourd'hui le succès seul ne peut être satisfaisant, il aimerait faire de la Tunisie un pays capable de suivre et de supporter tous les artistes comme lui.

Il mène son combat avec un temps d'avance sur tout le monde, se donne les moyens de pouvoir offrir une oeuvre et des productions léchées afin de faciliter l'accès à son style musical aux messages forts, le rap.

A.L.A a choisi de clôturer sa tournée internationale dans une ville qui lui tient particulièrement à coeur : Paris. C'est le Rap Maghrébin qui sera à l'honneur au New Morning. Une scène aussi rare qu'exceptionnelle, permettant à un artiste étranger complètement auto-produit et indépendant de venir jouer sur l'une des scènes de rap les plus mythiques de Paris.
+ D'INFOS
Vos commentaires