Mercredi 22/03/2017

35 ans du NEW !
Mer 22 Mar 2017 : John Scofield
John Scofield
Guitare
Gerald Clayton
Piano
Steve Swallow
Basse
Bill Stewart
Batterie

John Scofield

Nouvel album : "Country For Old Men"
BluesFunkJazz

Qu'est-ce qui peut bien faire que le guitariste John Scofield soit une voix unique dans le jazz d'aujourd'hui ?

Personne d'autre que lui n'a su élaborer une telle synthèse du blues et du jazz. Passionné de musique noire, fan de Jimi Hendrix, il arrive en 1983 dans l'orchestre de Miles Davis. Après son passage chez Miles, il devient un guitariste majeur de l'histoire du jazz. L'Américain a, depuis, enregistré plus de 30 albums avec des idoles contemporaines telles que Pat Metheny, Bill Frisell, Brad Mehldau, Mavis Staples et Joe Lovano.

En 2016, il reçoit le Grammy Award pour le meilleur album Jazz Instrumental pour son dernier album « Past Present ». Mais c'est sur scène que sa musique prend sa réelle dimension, chargée d'un feeling bluesy qui touche au cœur. Avec « Country For Old Men », Scofield s'engage dans un nouveau territoire musical, celui de la musique country et des chansons traditionnelles américaines.

= Ils en parlent =
C'est avec Miles Davis que le guitariste teinté de blues John Scofield avait atteint la grande renommée. Mais il a continué avec divers groupes à lui son jazz très personnel. Avec les magnifiques Steve Swallow, Larry Goldings et Bill Stewart, il vient de publier « Country for Old Men », dont il vient présenter au New Morning les titres étendus. De la belle ouvrage. (Michel Contat, Télérama)

Contrairement au jazz, la musique country repose généralement sur des accords non enrichis et des mélodies évidentes. Quand elle consent à se hisser par-delà le sirop, le foin à bestiaux et les costumes à paillettes, elle inspire pourtant un sentiment étrange, mélange de foi innocente et de cafard sans remède, comme si le diable était entré dans la grange et n'allait plus vous lâcher d'une semelle. Un sentiment que John Scofield excelle à transmettre, même lorsqu'il mène son Hank Williams en bop ou reprend le thème traditionnel de « Red River Valley » en mode néo-punk. Dans sa charrette, le guitariste place encore Dolly Parton, Merle Haggard ou James Taylor, tous réorientés vers des jazz sinueux et imprévisibles. Un album de maître. (Les Inrocks)

Production : New Morning

Qu'est-ce qui peut bien faire que le guitariste John Scofield soit une voix unique dans le jazz d'aujourd'hui ?

Personne d'autre que lui n'a su élaborer une telle synthèse du blues et du jazz. Passionné de musique noire, fan de Jimi Hendrix, il arrive en 1983 dans l'orchestre de Miles Davis. Après son passage chez Miles, il devient un guitariste majeur de l'histoire du jazz. L'Américain a, depuis, enregistré plus de 30 albums avec des idoles contemporaines telles que Pat Metheny, Bill Frisell, Brad Mehldau, Mavis Staples et Joe Lovano.

En 2016, il reçoit le Grammy Award pour le meilleur album Jazz Instrumental pour son dernier album « Past Present ». Mais c'est sur scène que sa musique prend sa réelle dimension, chargée d'un feeling bluesy qui touche au cœur. Avec « Country For Old Men », Scofield s'engage dans un nouveau territoire musical, celui de la musique country et des chansons traditionnelles américaines.

= Ils en parlent =
C'est avec Miles Davis que le guitariste teinté de blues John Scofield avait atteint la grande renommée. Mais il a continué avec divers groupes à lui son jazz très personnel. Avec les magnifiques Steve Swallow, Larry Goldings et Bill Stewart, il vient de publier « Country for Old Men », dont il vient présenter au New Morning les titres étendus. De la belle ouvrage. (Michel Contat, Télérama)

Contrairement au jazz, la musique country repose généralement sur des accords non enrichis et des mélodies évidentes. Quand elle consent à se hisser par-delà le sirop, le foin à bestiaux et les costumes à paillettes, elle inspire pourtant un sentiment étrange, mélange de foi innocente et de cafard sans remède, comme si le diable était entré dans la grange et n'allait plus vous lâcher d'une semelle. Un sentiment que John Scofield excelle à transmettre, même lorsqu'il mène son Hank Williams en bop ou reprend le thème traditionnel de « Red River Valley » en mode néo-punk. Dans sa charrette, le guitariste place encore Dolly Parton, Merle Haggard ou James Taylor, tous réorientés vers des jazz sinueux et imprévisibles. Un album de maître. (Les Inrocks)


John Scofield
Guitare
Gerald Clayton
Piano
Steve Swallow
Basse
Bill Stewart
Batterie


VOUS DEVRIEZ AIMER


Dim 26 Mai
The Messthetics & James Brandon Lewis

Nouvel album : "By The Way !"

Mer 29 Mai
José James

Nouvel album : "By The Way !"

Jeu 30 Mai
Judith Hill

Nouvel album : "By The Way !"

Lun 03 Juin
The SuperSoul Brothers

Nouvel album : "By The Way !"