Festival « All Stars »
Ambrose Akinmusire, un as du piston !
A chaque apparition, Ambrose Akinmusire gravit sans relâche les marches d'une reconnaissance unanime. Technique sans faille. Sonorité limpide. Grand sens de la mélodie. Inventivité impressionnante. Ceux qui ont eu l'occasion de croiser le chemin d'Ambrose Akinmusire ne tarissent pas d'éloges à son sujet. Et lorsqu'on sait que ces admirateurs ont pour nom Joe Henderson, Joshua Redman, Steve Coleman, Billy Higgins et Michel Portal, ces compliments prennent un sens particulier. Le trompettiste américain d'origine nigériane accomplit, depuis ses débuts, un parcours sans faute. Diplômé de la Berkeley School of Music, premier prix du prestigieux concours Thelonious Monk, il enregistre « When The Heart Emerges Glistening », chez Blue Note, en 2011. On dit qu'il aime se faire surprendre par un silence, une tension, un échange, à la manière d'un auditeur attentif, à l'affût du moindre détail. A retrouver dans son nouvel album : « The imagined savior is far easier to paint ».
Oubliée l'image du jeune prodige jouant plus vite que l'éclair, Ambrose Akinmusire est un esthète. Trois albums ont suffi pour comprendre que le trompettiste californien souffle comme nul autre la sensualité et la réflexion dans ses compositions lettrées et félines. Il souffle même les silences... Un beau fil cuivré influencé par les voix féminines – celles de Joni Mitchell, Sarah Vaughan et Nina Simone – qui narre et conte avant d'impressionner. Après avoir été adoubé par les plus grands, Joshua Redman, Herbie Hancock, Martial Solal, Wayne Shorter et bien d'autres, Akinmusire est récemment devenu la nouvelle recrue du mythique label Blue Note. Dire que ce trompettiste de jazz est l'un des plus passionnants de sa génération est un doux euphémisme...
== Line up ==
Ambrose Akinmusire (Trompette), Sam Harris (Piano), Harish Raghavan (Contrebasse), Justin Brown (Batterie)
+ D'INFOS
Première partie
La relève du jazz caribéen est assurée ! Mélange de gwo-ka (rythmes antillais), de jazz et de mélodies des Caraïbes, la musique de Grégory Privat & de Sonny Troupé donne un nouveau souffle au jazz.
Un tandem magique qui réunit le Martiniquais Grégory Privat, fils du pianiste du célèbre groupe antillais Malavoi, sans aucun doute la révélation pianistique de ces derniers mois, et Sonny Troupé, jeune batteur/percussionniste guadeloupéen au touché recherché et aux visions captivantes, élevé dans la tradition du gwo-ka par son père fondateur du groupe Gwakasonné mais aussi nourri au jazz, à l'électro ou au métal... Un savoureux mélange de rythmes antillais, de jazz, et de mélodies des Caraïbes. Une véritable bouffée d'air frais au jazz.

Le dialogue enfiévré d'un pianiste martiniquais au swing majestueux et d'un percussionniste guadeloupéen à l'imaginaire aussi explosif que tellurique. Sur le répertoire de l'un (« Tales Of Cyparis ») comme de l'autre (« Voyages et rêves »), leur groove lyrique et complice a toujours quelque chose de galvanisant. (Anne Berthod, Telerama)
== Line up ==
Gregory Privat (Piano), Sonny Troupé (Percussions)
+ D'INFOS
Retrouvez tous nos podcasts sur
Mixcloud iTunes Spotify Deezer
Vos commentaires