Dimanche 14/12/2014

Evasion sans Frontières
Des artistes s’engagent bénévolement pour l’association ARMASC et AKELU-LAN, son projet de développement local au village de Begbé (Togo), en participant à son « Tremplin Evasion sans Frontières », série de concerts organisés dans différentes salles partenaires dont la soirée inaugurale se déroule au New Morning.

Les fonds récoltés lors des concerts sont entièrement affectés au projet de construction d’une école primaire en priorité et d’un lieu de vie constitué d’un espace socioculturel (bibliothèque, salle informatique, studio d’enregistrement, ateliers d’artisanat pérennes, organisation d’activités ponctuelles, etc.) et d’un bâtiment d’hébergement pour les personnes qui viendront participer au développement local et aux différentes activités en chantier-jeunes, en partenaires artistes et artisans, en touristes.

Plus d'infos :
http://armascakelulan.wixsite.com/armasc
https://www.facebook.com/akelulan/
Dim 14 Dc 2014 : Big Dez
Phil Fernandez
Guitare, Voix
Bala Pradal
Claviers
Lamine Guerfi
Basse
Marc Schaeller
Harmonica
Archibal Ligonnière
Batterie
Rodolphe Dumont
Guitare

Big Dez

Blues, rock et funk international
BluesFunkRock

Une musique riche et variée puisant ses sources dans le blues, le rock et le funk, c'est un style unique et un son tonique, incandescent et des textes teintés d'humour. Des guitares acérées, une voix nourrie à la soul, un harmonica caressant et une rythmique tonitruante. Du blues, du rock, du funk... de la musique avec une âme !

Fondé en 1996, le groupe évolue essentiellement dans le circuit du blues, rock et funk international.

Ils ont environ soixante à quatre-vingt -dix dates par an et se produisent régulièrement à l’étranger

Ils ont représenté la France en 2009 dans le cadre de l’international Blues Challenge de Memphis Tennessee (US) et joué au Cognac Blues Festival, Cahors Blues Festival, Méridien Étoile, New Morning, Cazorla Fest (ES),Tring Fest (UK), Notodden Fest (NO), Kwadendamme Fest (NL), Eutin Fest (DE), Jazz And Blues Rallye (LU), Sierre Fest (CH), Gouvy (BE), le Festi Blues de Montréal (CA), et l’Augustibluus (EE) ainsi que dans de nombreux clubs

Philippe Manoeuvre (Rock&Folk) : « Avec ce Wet Paint, les gars réussissent l’improbable: un disque de Rock ‘N’ Roll français de haut niveau et les morceaux sont là, voix rauque et guitares ciselées. Surtout ne changez rien ! »

Une musique riche et variée puisant ses sources dans le blues, le rock et le funk, c'est un style unique et un son tonique, incandescent et des textes teintés d'humour. Des guitares acérées, une voix nourrie à la soul, un harmonica caressant et une rythmique tonitruante. Du blues, du rock, du funk... de la musique avec une âme !

Fondé en 1996, le groupe évolue essentiellement dans le circuit du blues, rock et funk international.

Ils ont environ soixante à quatre-vingt -dix dates par an et se produisent régulièrement à l’étranger

Ils ont représenté la France en 2009 dans le cadre de l’international Blues Challenge de Memphis Tennessee (US) et joué au Cognac Blues Festival, Cahors Blues Festival, Méridien Étoile, New Morning, Cazorla Fest (ES),Tring Fest (UK), Notodden Fest (NO), Kwadendamme Fest (NL), Eutin Fest (DE), Jazz And Blues Rallye (LU), Sierre Fest (CH), Gouvy (BE), le Festi Blues de Montréal (CA), et l’Augustibluus (EE) ainsi que dans de nombreux clubs

Philippe Manoeuvre (Rock&Folk) : « Avec ce Wet Paint, les gars réussissent l’improbable: un disque de Rock ‘N’ Roll français de haut niveau et les morceaux sont là, voix rauque et guitares ciselées. Surtout ne changez rien ! »


Phil Fernandez
Guitare, Voix
Bala Pradal
Claviers
Lamine Guerfi
Basse
Marc Schaeller
Harmonica
Archibal Ligonnière
Batterie
Rodolphe Dumont
Guitare

Dim 14 Dc 2014 : Bido Groove Moto

Bido Groove Moto

Relecture décalée et distanciée de la rumba congolaise
AfriqueRumba

Bido Groove Moto nous fera alors bouger sur une musique dansante et festive où les instruments traditionnels côtoient la modernité. Le lingala, langue expressive traditionnelle se mêle au Français, qui représente ici le mode de vie occidental. L'humour, la distanciation, l'ironie parfois, donnent à cette musique une portée universelle.

Bido Groove Moto propose la musique « Yanké », relecture décalée et distanciée de la rumba congolaise…

Bido Mendiba Sakata est né à Kinshasa. Il débute à 8 ans dans la chorale Nsetu, s’initie alors aux chants et aux danses traditionnelles.

Figure emblématique de la SAPE dans les années 1980 à Paris où il s’est installé, il crée avec son amie Monique une école de danse au début des années 1990 et invente la musique Yanké, relecture décalée et distanciée de la rumba congolaise.

Ses chansons sont des chroniques sociales teintées d’ironie chantées en lingala sur fond de groove bantou rythmé par des congas, des tambours lokole et mbunda.

Il a joué sur de grandes scènes françaises (Palais des Sports de La Baule, Festival Nuit d’Afrique à Aqua Boulevard, Unesco, Hot Brass, fête de la Musique avec Cultures France, Cirque d’hiver…

Bido Groove Moto nous fera alors bouger sur une musique dansante et festive où les instruments traditionnels côtoient la modernité. Le lingala, langue expressive traditionnelle se mêle au Français, qui représente ici le mode de vie occidental. L'humour, la distanciation, l'ironie parfois, donnent à cette musique une portée universelle.

Bido Groove Moto propose la musique « Yanké », relecture décalée et distanciée de la rumba congolaise…

Bido Mendiba Sakata est né à Kinshasa. Il débute à 8 ans dans la chorale Nsetu, s’initie alors aux chants et aux danses traditionnelles.

Figure emblématique de la SAPE dans les années 1980 à Paris où il s’est installé, il crée avec son amie Monique une école de danse au début des années 1990 et invente la musique Yanké, relecture décalée et distanciée de la rumba congolaise.

Ses chansons sont des chroniques sociales teintées d’ironie chantées en lingala sur fond de groove bantou rythmé par des congas, des tambours lokole et mbunda.

Il a joué sur de grandes scènes françaises (Palais des Sports de La Baule, Festival Nuit d’Afrique à Aqua Boulevard, Unesco, Hot Brass, fête de la Musique avec Cultures France, Cirque d’hiver…



Dim 14 Dc 2014 : Jeanette Berger
Jeanette Berger
Piano, Voix
Marc « Marquito » Benabou
Batterie
Yvon Chery
Basse
Nino Magnoli
Guitare

Jeanette Berger

Sout, Rythm & Blues
AfriqueBluesRumbaSoul

Voix puissante et sensuelle, Jeanette Berger nous enchantera en distillant une atmosphère envoûtante. Son style ? Soul, Rhythm'n'blues. Sa force ? C'est simple et ça envoi ! Elle met en relief ses compositions parfois graves, parfois délicates, au son d'un piano teinté de notes blues et jazzy. Si ses mélodies restent en tête, c'est aussi sa présence sur scène qui dénote : étrange mélange de timidité et d'une énergie vibrante.

Voix puissante et sensuelle, Jeanette Berger nous enchantera en distillant une atmosphère envoûtante. Son style ? Soul, Rhythm'n'blues. Sa force ? C'est simple et ça envoi ! Elle met en relief ses compositions parfois graves, parfois délicates, au son d'un piano teinté de notes blues et jazzy. Si ses mélodies restent en tête, c'est aussi sa présence sur scène qui dénote : étrange mélange de timidité et d'une énergie vibrante.


Jeanette Berger
Piano, Voix
Marc « Marquito » Benabou
Batterie
Yvon Chery
Basse
Nino Magnoli
Guitare

Dim 14 Dc 2014 : Tao Ravao
Tao Ravao
Guitare Dobro, Guitare Lap steel, Kabosy, Krar, Valiha, Voix
Vincent Bucher
Harmonica, Voix
Axel Rasoanaivo
Basse, Voix
Jean Noël Godard
Batterie, Percussions

Tao Ravao

Musique traditionnelle malgache
BluesMadagascar

Originaire de Madagascar, mandoliniste puis banjoïste, c'est avec la guitare que le musicien de rue sillonne l'Europe pendant sept ans. La rencontre avec Homesick Jales, le père du blues électrique devenu son mentor, sera déterminante. Le blues sera le trait d'union qui a scellé son amitié avec l'harmoniciste Vincent Bucher avec qui il se produit. Lorgnant à présent vers un horizon afro-blues/transe malgache, il nous fait voyager.

Né en 1956 à Madagascar de mère betsileo et de père français, Tao Ravao quitte son île natale pour la France à l’âge de 12 ans.

D’abord mandoliniste puis banjoïste, c’est avec la guitare que le musicien de rue sillonne l’Europe pendant sept ans. La rencontre avec Homesick James, le père du blues électrique, devenu son mentor, sera déterminante. Il l’accompagne en tournée en Italie puis à Chicago. En 1980, Tao joue au festival de jazz de la Nouvelle-Orléans. La période d’initiation continuera jusqu’en 1993. Il accompagne alors Big Walter Horton, Homesick James, Louisiana Red, Grady Gaines, Eddie C. Campbell.

En 1988, de retour à Madagascar, où il est fasciné par la musique de la grande île, il fonde avec Justin Vali un trio de musique traditionnelle malgache.

La kabosy l’entraîne alors autour du monde (Canada, Etats-Unis, Japon, Afrique de l’Est). Son amour pour la musique malgache amène Tao à réaliser la direction artistique d’albums du grand D’Gary et de Jean Émilien, de Senge et Rajery. Il réalise également les disques de Ba Cissoko et Sékou Diabaté du Bembeya Jazz.

Tao Ravao participe à de nombreux festivals : Vancouver, Toronto, Winnipeg, Montréal, Austin, Tokyo, « Musiques métisses » à Angoulême, « Africolor », etc. Il se produit régulièrement dans les clubs parisiens.

Originaire de Madagascar, mandoliniste puis banjoïste, c'est avec la guitare que le musicien de rue sillonne l'Europe pendant sept ans. La rencontre avec Homesick Jales, le père du blues électrique devenu son mentor, sera déterminante. Le blues sera le trait d'union qui a scellé son amitié avec l'harmoniciste Vincent Bucher avec qui il se produit. Lorgnant à présent vers un horizon afro-blues/transe malgache, il nous fait voyager.

Né en 1956 à Madagascar de mère betsileo et de père français, Tao Ravao quitte son île natale pour la France à l’âge de 12 ans.

D’abord mandoliniste puis banjoïste, c’est avec la guitare que le musicien de rue sillonne l’Europe pendant sept ans. La rencontre avec Homesick James, le père du blues électrique, devenu son mentor, sera déterminante. Il l’accompagne en tournée en Italie puis à Chicago. En 1980, Tao joue au festival de jazz de la Nouvelle-Orléans. La période d’initiation continuera jusqu’en 1993. Il accompagne alors Big Walter Horton, Homesick James, Louisiana Red, Grady Gaines, Eddie C. Campbell.

En 1988, de retour à Madagascar, où il est fasciné par la musique de la grande île, il fonde avec Justin Vali un trio de musique traditionnelle malgache.

La kabosy l’entraîne alors autour du monde (Canada, Etats-Unis, Japon, Afrique de l’Est). Son amour pour la musique malgache amène Tao à réaliser la direction artistique d’albums du grand D’Gary et de Jean Émilien, de Senge et Rajery. Il réalise également les disques de Ba Cissoko et Sékou Diabaté du Bembeya Jazz.

Tao Ravao participe à de nombreux festivals : Vancouver, Toronto, Winnipeg, Montréal, Austin, Tokyo, « Musiques métisses » à Angoulême, « Africolor », etc. Il se produit régulièrement dans les clubs parisiens.


Tao Ravao
Guitare Dobro, Guitare Lap steel, Kabosy, Krar, Valiha, Voix
Vincent Bucher
Harmonica, Voix
Axel Rasoanaivo
Basse, Voix
Jean Noël Godard
Batterie, Percussions


VOUS DEVRIEZ AIMER


Mer 29 Mai
José James

Nouvel album : "Chorus"

Jeu 30 Mai
Judith Hill

Nouvel album : "Chorus"

Lun 03 Juin
The SuperSoul Brothers

Nouvel album : "Chorus"

Jeu 06 Juin
Mildlife

Nouvel album : "Chorus"