Complet
Avec Louise Ebrel et les Cornemuseurs Not Dead
Au printemps 2006, c'est la naissance explosive des RAMONEURS DE MENHIRS ! Sur fond de boîte à rythme survoltée, la guitare punk saturée de Loran rejoint les frénétiques thèmes des sonneurs Eric Gorce et Richard Bévillon autour du chant partisan breton de Maurice Jouanno. Les airs des sonneurs restent fidèles au répertoire traditionnel et s'imprègnent du style des anciens. Le chant navigue avec aisance dans les fondements de la langue bretonne et les quatre différents dialectes bretons sont représentés. Les paroles d'origine sont parfois détournées au profit d'un regard contestataire et plus actuel sur le monde. Musicalement, le mélange punk trad est détonant ! Entre modernité et respect de la tradition, canal punk et canal historique se rejoignent dans l'héritage de l'insoumission bérurière. C'est le début d'une véritable révolution culturelle et transgénérationnelle ! Avec déjà près de 300 concerts survoltés à leur actif, les Ramoneurs embrasent tour à tour la Bretagne, puis le reste de l'Hexagone et une partie de l'Europe (Belgique, Suisse, Ecosse, Espagne...). C'est dans la chaleur et l'énergie des concerts que la fusion a lieu. La danse emporte toutes les générations et rassemble les tribus. Le pogo punk se mélange à la gavotte bretonne et tous se rejoignent dans une transe commune. Le ton est donné...UNITE ! « Ensemble nous sommes de la dynamite » ! Radicalement engagés et militants actifs, les Ramoneurs de Menhirs soutiennent, concert après concert, des causes qui leur sont chères, et toujours dans l'esprit festif et solidaire qui les caractérise ! Dans les airs des Ramoneurs de Menhirs résonnent l'esprit contestataire et le coeur de la Bretagne Libre !!! La révolution commencera par la danse ! Ce concert au New-Morning, le vendredi 30 novembre prochain, sera le premier pas des Ramoneurs de Menhir à Paris !!!
== Line up ==
Laurent (loran) Katrakazos (Guitare), Éric Gorce (Guimbarde), Richard Bévillon (Biniou), Maurice Jouanno (Voix), Louise Ebrel (Voix)
Dernier(s) passage(s) au New
Vos commentaires