La nouvelle diva africaine
De Johannesburg à Abidjan en passant par Kinshasa, Libreville, Dakar, Ouagadougou, Nairobi et Brazzaville toutes les capitales africaines vibrent aux rythmes des mélodies de Barbara Kanam car sa musique enflamme les pistes de danse de toutes les boites de nuits. Après le méga succès de « BIBI MADELEINE » en 2005 qui l'a propulsé au rang de la reine du dance floor africain, Barbara Kanam revient sur le devant de la scène en 2009 avec un nouvel album : « Karibu ». Le 3ème album de la diva est une invitation à la célébration de la vie à travers les thèmes traités. « Karibu » (qui signifie Bienvenue en swahili) est un cocktail de mélodies suaves, mélancoliques et envoutantes. De « Jardin d'amour » à « Dada », en écoutant « Congo Rumba », « Djarabi », « Répons moi » ou « Noir&Blanc » (en duo avec Fally Ipupa), une seule envie vous prend : danser sur cette voix d'ange de Barbara Kanam. « Karibu » est une invitation dans le monde merveilleux et plein de bonheur de l'artiste. Venez et découvrez là.
Issue d'une famille de douze enfants et originaire de la RD Congo, Barbara KANAM est l'une des plus belle voix féminines d'Afrique.

Après de brillantes études et titulaire d'un BTS en commerce international, elle commence en 1991 le chant en interprétant les répertoires des grandes voix de la chanson mondiale au sein du grand orchestre « Dévotion » et perfectionnera sa technique du chant au sein de la prestigieuse école « Psalmody Academy » à Johannesburg (Afrique du sud).

Elle y apprend par la même occasion à jouer à la guitare. Au bout d'un an, elle maîtrise l'instrument avec lequel elle crée un répertoire acoustique pour une tournée « One Woman Acoustic Show » en Afrique centrale (1993).
En 1995 le destin l'emmène à s'installer à Abidjan (Côte d'Ivoire) où elle décide de tenter une expérience : être dans une chorale religieuse. Elle rejoint donc la chorale « GRACE » de Cocody et chante régulièrement à l'église.
En parallèle, elle continue ses études et obtient en 1997 sont BTS en commerce International.

En 1998, avec le producteur KONE DODO, elle met sur le marché du disque son 1er album « MOKILI » qui lui permet de se faire connaître du grand public et de décrocher sa première nomination au Kora.
S'en suit en 2003 sont second album « TETI » qui lui ouvrira les portes de la reconnaissance internationale.
Elle entreprend des tournées à travers le continent africain et en Europe.

Elle reçoit par la même occasion différentes distinctions :
- KORA AWARDS du meilleur espoir féminin à Johannesburg (2003)
- KUNDE D'Or du meilleur artiste féminin d'Afrique centrale à Ouagadougou (2004)
- TAMINI D'Or du meilleur artiste féminin d'Afrique centrale à Bamako (2004)

En 2005, une réédition du titre « BIBI MADELEINE » (qui contient un extrait du titre « L'argent appelle l'argent » de PAMEL'O MOUNKA) est faite par le producteur Kiki Touré et y voit la participation du producteur-arrangeur Edgar YONKEU.
Cette chanson connaîtra un immense succès avec une large diffusion à travers les médias africains, caribéens et européens surtout en France. Barbara KANAM recevra au MUSIC BLACK AWARDS à Cotonou (2005), le prix de la révélation féminine et le prix du meilleur clip.

S'en suivra de nombreuses collaborations notamment avec des artistes comme Jacob Desvrarieux dans la compil « Africa dance » d'Edgar Yonkeu en 2006, Fally Ipupa qui l'invita dans son album « DROIT CHEMIN » pour un featuring dans le titre 100% love, (duo Fally/Barbara que l'on retrouve une fois de plus dans le nouvel album de Barbara Kanam dans le titre « Noir&Blanc »), AWILO LONGOMBA dans « BIBI MADELEINE » et plein d'autres encore.

En 2009, la désormais Diva africaine sort sous son propre label « KANAM MUSIC », un nouvel opus (son 3e album) « KARIBU » qui signifie « Bienvenue » en swahili. « KARIBU » un album de la maturité musicale, dorénavant la musique africaine peut compter sur BARBARA KANAM.

NDULE AWARDS voix féminine de l'année et artiste féminine de la diaspora en 2010.
== Line up ==
Barbara Kanam (Voix)
Vos commentaires