1ère partie : Messegana
Sa carrière s'étend sur des décennies, des années 60 à nos jours. Rasta consciencieux, Winston Jarrett trouve son inspiration et son énergie dans l'observance des valeurs qui fondent le rastafarisme : humilité, écologie, respect de soi-même et des autres, croyance en Jah, pan-africanisme, tolérance. Les amateurs de reggae ne s'y trompent pas, plaçant au firmament de leurs préférences l'album mythique "Wiseman" ainsi que des purs titres roots comme "True Born African" ou "Come Down Zacchius". Winston Jarrett a collaboré avec les plus grands artistes jamaïcains, livrant notamment une série de Dub de très haute volée avec les Wailers à la fin des seventies (avec le concours de King Tubby). Triste ironie : Celui qu'on surnomme "Flames" a vu brûler sa maison et les souvenirs d'une vie partir en fumée. Fort d'une énergie et d'une volonté impressionnante, il poursuit aujourd'hui son travail et se produit régulièrement sur scène. Big Up pour ce remarquable artiste old school !
Winston "Flames" Jarrett est né en 1940 à Saint-Ann (comme Bob Marley !). A vingt ans, il décide de rejoindre son frère aîné à Kingston, dans le ghetto de Trench Town (où Bob est venu s'établir également !). Il rejoint la communauté rasta de Kingston et débute une carrière musicale aux côté d'Alton Ellis, en 1965. Ensemble, les deux hommes enchaînent les succès alors que l'île danse au son du Rocksteady ("Cry Tough", "Girl I've got a date", "Better Get Ready", "The Preacher", "Sunday Coming"). Ayant connu le succès avec des titres rocksteady, il se distingue à nouveau avec un pur tube ska ("Easy come, easy go") avant d'imposer son wailing style au sein du mouvement roots. Il enregistrera notamment pour le compte de deux labels majeurs, Ras Records et Heartbeat, au cours des années 90.
== Line up ==
Winston Jarrett (Voix)
Vos commentaires