A force de partager la vie (et la trompette !) entre classique (un jazz post bop impeccable) et moderne (l'electro-funk gorgé de groove, de R. H. Factor), l'homme aurait de quoi devenir schizophrène ! Sauf que Roy Hargrove manage les deux aventures avec élégance. Cette fois, sur scène, c'est l'option jazz, avec piment groovy, of course !
+ D'INFOS
Vos commentaires