Hommage à Jimi Hendrix
Cindy Blackman, la femme libérée derrière ses baguettes. Rares sont les femmes ayant pu faire leur places entre les fûts, les cymbales et les caisses. Cindy Blackman a su faire sa case près des tomes et est devenue une véritable Star aussi bien au sein de son quartet que dans toutes les aventures qu'elle a menées. Se voulant un véritable pont avec le rock, on la retrouve avec Jacky Terrasson et Wallace Roney, mais aussi partie intégrante du groupe de lenny Kravitz, ou des aventures récentes du grand Sonny Simmons ou celles passées avec Sam Rivers. Ses disques « Arcane » et « Telepathy », ses nombreux shows télévisés, ses concerts dans le clubs de New York ont montré qu'elle n'était pas que le superbe fauve faisant rugir ses batteries, mais une artiste accomplie. Privilégiant l'engagement émotionnel dans sa musique, elle y jette son cœur et son âme, pour faire chanter chaque note. Sa façon de marquer chaque temps veut construire une mélodie. Très impliquée dans une mystique de la musique, Cindy Blackman la célèbre par une énergie farouche. « Elle a le feu » dit d'elle Roy haynes. Sa beauté et son engagement physique auraient pu suffire à lui assurer une carrière facile et glamour. Ce n'est pas le problème de Cindy toujours prête à une nouvelle expérience musicale pourvu que celle-ci porte les syncopes et les soubresauts de la vie. Elle ne veut pas être la « poupée » de la batterie mais une femme de rage et de tendresse, allant sans entrave du jazz au rock et vénérant son véritable inspirateur, Tony Williams, qui nous a faussé compagnie, et dont les idées et le style l'ont beaucoup influencée. Ses compositions musicales reprennent le fil interrompu d'une musique libre, aux teintes de pierre et de métal. La très belle Cinthia Cindy, la native de l'Ohio, n'a jamais douté d'être vouée à la musique, et plus précisément à la batterie. D'autres ont pu témoigner qu'assister à un concert de Cindy permet de comprendre qu'elle ne joue pas de la batterie ; elle est devenu la batterie. Cindy Blackman soulève les feuilles mortes de bien des musiques tournant en rond, et avec son insolente beauté ; elle ouvre des chemins vivifiants dans la forêt du jazz moderne, et Tony Williams doit être heureux !
== Line up ==
Jean-paul Bourelly (Guitare, Voix), Cindy Blackman (Batterie), Melvin Gibbs (Basse)
Vos commentaires
Prochains RDVs
  • Warmup

    Jeu 21 Fév ► 20h00
    DJ Set by ATN
    New Morning Radio