Bonga est entré à jamais dans le cœur des angolais voilà près de 30 ans, lorsqu'il entreprit de chanter l'Afrique humiliée, la misère de l'exil et la rébellion face au colonialisme. Précurseur avec Fela Kuti de « l'africanité », il n'a cessé de dénoncer les luttes partisanes et ethniques qui ravagent son pays depuis près de deux décennies.
+ D'INFOS
Vos commentaires