Nouvel album : "Breaking the Thermometer"
Avec « Breaking the Thermometer » la chanteuse et violoncelliste Leyla McCalla construit un projet mêlant compositions originales, airs traditionnels et extraits d'émissions de feu Radio Haïti.
Inclassable, Leyla McCalla figure parmi les plus belles révélations de l'art vocal. Résolument atypique, cette jeune new-yorkaise d'origine haïtienne se réfère aussi bien à la musique de sa famille antillaise qu'à la tradition cajun de la Louisiane. Dotée d'une voix profonde et émouvante, Leyla apporte une touche très personnelle à son chant en jouant du violoncelle, son instrument de formation, mais aussi de la guitare et du banjo.

Il y a du jazz, il y a du blues, il y a de la folk dans le fascinant et ambitieux travail de la compositrice, musicienne, interprète. Qui se double ici d'une chercheuse explorant les racines noires de la culture américaine à travers ses souvenirs d'enfance, et les riches archives de Radio Haïti - radio indépendante et militante fermée en 2003- confiées par la Duke University de Durham. La voix envoûtante de Leyla McCalla sert avec intensité, parfois colère, une réflexion sur la démocratie et la liberté d'expression d'un peuple symbole de l'oppression dans le monde. Elaboré comme la bande sonore étoffée d'une oeuvre théâtrale, avec séquences radiophoniques en créole haïtien, performances musicales et spoken word, « Breaking the Thermometer », est un album éclairant et essentiel.

Il y a plus de questions que de réponses sur ce nouvel album de Leyla McCalla. A quoi ressemble la démocratie ? Qui est concerné ? Combien de temps peut-elle durer ? Combinant des compositions originales et des airs traditionnels haïtiens avec des émissions historiques de Radio Haïti et des interviews contemporaines, ce remarquable album de Leyla McCalla propose un voyage sonore et immersif, à travers un demi-siècle de troubles raciaux, sociaux et politiques.

= Ils en parlent =
« Originaire de New York, Leyla McCalla est une multi-instrumentiste qui joue du violoncelle d'une façon très personnelle pour accompagner des titres folky mais qui est aussi à l'aise pour jouer un blues à la guitare ou une vielle chanson créole au banjo. » (Télérama)
+ D'INFOS
Première partie
Entre chant intime ou collectif, festif ou introspectif, entre force, émotion, joie et rythme ! Un retour aux sources, à une forme d'essentiel.
Sarah Lenka consacre son nouvel EP aux chants de femmes et poursuit ainsi son parcours dédié à la Femme.

Son timbre éraillé et son grain de voix troublant, se mettent au service de cet héritage musical méconnu. Dans un registre tout en sobriété qui emprunte au folk, à la pop, et au blues, la chanteuse magnifie l'intensité de ces spirituals.
+ D'INFOS