New Vintage Acoustic, feat. Bobby Sparks, Fabrice Alleman & E.J. Strickland
Longtemps cantonné au rôle de (sur)homme de l'ombre, le bassiste électrique a pris la tête d'un quartet, sans renier son sens du groove ravageur. (Eric Delhaye, Télérama)
Reggie Washington a joué un rôle clé dans la révolution du Jazz moderne des années 80 et 90. Il est connu pour ses tournées, ses enregistrements et ses performances avec Steve Coleman, Branford Marsalis, Roy Hargrove, Chico Hamilton, Oliver Lake, Cassandra Wilson, Don Byron, Jean-Paul Bourelly, Lester Bowie et Meshell Ndegeocello.

Aujourd'hui, il reste le bassiste préféré de nombreuses grandes stars du jazz et continue de tourner avec Archie Shepp, Jacques Schwarz-Bart, Lisa Simone, Mike Clark, Regina Carter, Robin Mc Kelle et la diva du gospel Liz McComb.

Après son projet « Rainbow Shadow » (hommage à Jef Lee Johnson), Reggie redécouvre avec un bonheur immense les harmoniques, les vibrations, les nuances et le ronflement des quatre cordes de « sa » basse acoustique. Et il partage ce bonheur avec trois musiciens d'exception.

Tout d'abord, le fantastique claviériste Bobby Sparks révélé par Roy Hargrove & RH factor et un des piliers de Snarky Puppy, un des meilleurs groupes de fusion instrumentale du moment. Ensuite, son fidèle complice, le saxophoniste belge Fabrice Alleman, compositeur, improvisateur et mélodiste hors pair dont Reggie adore l'énergie, le lyrisme, la belle sonorité et le swing contagieux. Enfin, à la batterie, E.J. Strickland, leader d'un quintet acclamé aux USA et en Europe, se nourri d'influences très diverses avec des batteurs comme Elvin Jones, Philly Joe Jones, Roy Haynes, Jimmy Cobb, Tony Williams, Jeff « Tain » Watts ou Brian Blade.

Le répertoire du quartet est un mélange de standards et de classiques du jazz enrichi de morceaux originaux écrits et ré-arrangés pour s'adapter à l'ambiance du groupe. Ce mix de tradition et d'innovation est encore mieux mis en valeur par les subtiles combinaisons de jazz, funk, blues et néo-soul.

A découvrir d'urgence !

= Ils en parlent =
Un groove puissant et authentique. (La Provence)

Un « indispensable » qui marquera l'histoire! (Paris Move)

Reggie appartient à cette classe des bassistes dont la discrétion est aussi parlante que l'est son jeu. Oui, Reggie Washington est tellement discret qu'on oublierait presqu'avec et de sa basse, il sait rugir avec la même énergie qu'un fauve et compte parmi les as de son instrument. Sur scène, quiconque a vu jouer le new-yorkais et bruxellois d'adoption, que ce soit derrière Roy Hargrove, Branford Marsalis, Lisa Simone, Archie Shepp, The Headhunters, Steve Coleman et bien d'autres, ou avec ses formations propres, sait dire avec quelle efficacité son groove est à la fois chatoyant et entraînant. (Tribune de l'Artiste)

Excellent ! (Jazz FM, UK)

Pure Merveille. (Jazzques, Belgique)
== Line up ==
Reggie Washington (Basse, Voix), Fabrice Alleman (Saxophone), E.j. Strickland (Batterie), Bobby Sparks (Claviers, Piano)
Dernier(s) passage(s) au New
Billetterie New Morning
Billetterie Weezevent
Autre(s) billetterie(s)
Billetterie Fnac
Billetterie Digitick
Vos commentaires