Festival Accords Croises
1ere partie : Les Têtes de Chiens
Formé de six chanteurs fiévreux et déchaînés, Lo Còr de la Plana nous donne une image vibrante du Marseille actuel où se brassent les cultures. Leur chant en occitan, aussi bien soutenu par le tamburello du Sud de l'Europe que par le bendir d'Afrique du Nord, brasse un répertoire varié, allant des chants religieux traditionnels à une polyphonie débridée. Leurs prestations prennent d'ailleurs place tant dans les églises que dans les usines, les
bars que les festivals ou les théâtres. Ouverts à toutes les influences, ils marient la tammuriata napolitaine aux rythmiques de la drum & bass, les rythmes marocains aux chants de noces collectés dans le Haut-Languedoc.
En première partie, les six Parisiens du groupe Les Têtes de Chiens participent d'une interprétation de la tradition aussi déjantée. Ils ont pour projet de mettre en valeur différents aspects de notre patrimoine commun, depuis un « Chant de mensonges » emprunté à un bouvier auvergnat à un « Réveillez », chant de quête limousin chanté pendant la nuit du Jeudi Saint. Ces deux formations nous rappellent que la vraie tradition est une entité vivante et que la meilleure façon de la respecter est sans doute de la transformer.
== Line up ==
Manu Théron (Bendir, Voix), Sébastian Spessa (Basse, Bendir, Voix), Rodin Kaufmann (Voix), Benjamin Novarino-giana (Voix)
Juan Cortés « Duquende » est l'un des chanteurs les plus en vue de la nouvelle génération flamenca. Né dans une famille gitane à Sabadell, dans la région de Barcelone, il est très vite remarqué par Camarón de la Isla qui l'invite à monter sur scène, alors qu'il n'a que huit ans. Débutant sa carrière professionnelle en 1992, il réalise très vite une série de concerts à travers le monde. Les plus grands maîtres de la guitare se disputent alors le plaisir de jouer en sa compagnie. Une longue collaboration s'ensuit cinq années plus tard avec le grand Paco de Lucia, qui l'engage dans son Septet, puis rapidement avec Juan Habichuela, Juan Manuel Canizares, Maratao Chico ou Vicente Amigo. Pour ce concert, il bénéficiera du jeu subtil de Juan Gómez « Chicuelo », avec qui il collabore depuis de nombreuses années. Il sera également soutenu par le cajón, la boîte en bois percutée, d'Isaac Vigueras. La voix âpre, cassée et si expressive de Duquende est certainement l'une de celles les plus représentatives de l'univers du nuevo flamenco, qui sait à la fois rester enraciné et être novateur.
== Line up ==
Juan Cortés, Juan Gómez (Guitare), Isaac Vigueras (Cajon)
Vos commentaires
Prochains RDVs
  • Mo'Jazz

    Dim 26 Mai ► 12h00
    DJ Set by Dick d'Alaise
    New Morning Radio