Nouvel album "The Sun", un nouveau bijou à la fois très original et extrêmement cohérent
Avec son nouvel album « The Sun », qui puisse autant dans les rythmes africains, le spoken word, ou le jazz, ce natif de Trenton dans le New Jersey, confirme tout son talent et affirme son authenticité à travers une vision très positive du hip-hop, un rap inspiré, engagé et éclairé, dans la lignée de A Tribe Called Quest, d'Arrested Development, de Gil Scott Heron ou des Last Poets.
Installé depuis plusieurs années en Californie, l'ex leader de Crown City Rockers, qui a multiplié les collaborations diverses avant de s'engager dans une carrière solo, se révèle, à travers cet opus gorgé de soleil qui multiplie les références et éveille les consciences, comme l'un des nouveaux afro-poètes du hip hop américain, reprenant le flambeau allumé par ceux qui l'ont précédé.

= Ils en parlent =
L'homme aux 101 featurings (Aloe Blacc, Fred Wesley, Pharcyde, Jazz liberators, Blackalicious....) revient d'une tournée mondiale d'un an et demi avec Wax Taylor! Raashan Ahmad est vraiment encrée sur la scène hexagonale puisqu'on le voit au Trianon en compagnie de Electro Deluxe, sur la scène de L'Olympia avec Keren Ann mais aussi dans Taratata pour un hommage à Prince. Il participe en compagnie de ses amis Aloe Blacc et DJ Jazzy Jeff au plateau des Nuits Fauves / Wanderlust. Après 3 ans d'absence, cette bête de scène qu'est le rappeur d'Oakland (300 concerts en Europe), revient au mois de Février avec un album aux sonorités Hip-hop/Jazz/Soul « The Sun ». "Le hip-hop de Raashan Ahmad, gorgé de soleil, de jazz et de soul est à ranger aux côtés des albums d'Aloe Blacc, DJ Vadim, Curtis Mayfield..." (Nova Planet)

Avec son nom et sa sensibilité de jazzman, le MC et producteur du New Jersey semble jouir de la liberté du genre. Sa soul baignée de rap, il l'ouvre à un maximum de collaborations - parmi lesquelles notre Keren Ann nationale - pour une fraicheur et un enthousiasme communicatifs. Son équation totalement inconnue avec Marvin Gaye, A Tribe Called Quest et Nina Simone, Raashan Ahmad l'a magnifiquement résolue. Sans jamais copier sur ses voisins.

« Merveilleux, fantastique » : c'est ce qui décrit à la fois l'humeur et le titre de ce morceau de Raashan Ahmad, extrait de son nouvel album « The Sun ». Un disque que le chanteur du New Jersey est d'ailleurs venu présenter hier dans Néo Géo, décrivant sa création comme une synthèse des cultures et des idées qui l'ont touché pendant ses récentes tournées autour du monde. Plus qu'auparavant, Ahmad a voulu collaborer avec des artistes et producteurs de tous horizons, pour un résultat à la fois intime et universel, qui mêle au son hip-hop et soul qu'on lui connaît des influences africaines et jazz. Sur « Wonderful, Fantastic », cependant, c'est la joie pure et simple qui prévaut, celle d'un artiste plein de gratitude pour la vie. (Nova)

« Le MC californien est de retour avec The Sun, nouvel album rayonnant d'éclectisme sans perdre de cohérence. Plus instrumental que ses albums précédents, s'inspirant du hip-hop, du folk, des rythmes africains, du spoken word, du jazz et du flamenco, moins MC, plus poète Raashan signe un nouveau bijou à la fois très original et extrêmement cohérent » (Pan African Music)

De la transmission familiale et d'une éducation rythmées aux sons des craquements de vinyles de son père, c'est bien cela qui a permis d'éveiller la vocation de Raashan Ahmad, artiste ayant grandi à Los Angeles. Ne manquaient que les détonateurs, et c'est en observant des pointures du classic hip-hop comme « A Tribe Called Quest » et bien d'autres que Raashan Ahmad choisit sa voie. Bien plus que des mots posés les uns à côtés des autres, l'idéal est de vous emmener explorer une partie de l'univers de cet artiste... Allez, on vous file un titre incontournable : « Wonderful Fantastic » en featuring avec Jonny Woods. Comment décrire cette musique autrement qu'en poussant fauteuils et meubles du salon, pour faire danser les corps ? Le sourire contagieux de Raashan Ahmad nous invite une nouvelle fois à célébrer la vie. Un album intemporel et notable dans la carrière de cet artiste talentueux, parsemé d'instants de bonheur à écouter et partager sans condition. Evidemment, on pourrait encore en écrire des tartines, le mieux est d'écouter, de filer le voir en concert, participer à ce grand feu de joie, se laisser aller, s'enivrer de ces rythmes...
A ne pas rater, s'il passe par chez vous. Raashan Ahmad a ce goût pour la diversité, l'introspection bien sentie dans ses textes, et transmise par un flow qui le caractérise et l'identifie dés la première écoute. Au-delà de ses albums, il est aussi investi dans des causes humanitaires, il oeuvre notamment pour une organisation, le CISNM visant à accompagner les écoles du Nouveau Mexique. Avec un sourire et un regard franc, il nous délivre ses leçons de vie, à écouter, à méditer, à danser, se laisser aller... (Sourdoreille)
+ D'INFOS
⭐ Billetterie New Morning ⭐
Billetterie Weezevent