Nouvel album : "Starting Soon"
« Starting Soon » est une vraie gourmandise. Non seulement il se passe quelque chose a? chaque mesure, mais la musique est parcourue d'un crépitement permanent qui dynamise ce recueil compose? de pépites d'arrangeur.
Quand on regarde l'esthétique du jazz, c'est comme s'il existait deux dimensions, en apparence opposées : d'un côté, la puissance de défoulement des solistes, fondée sur la personnalité? instrumentale et notamment incarnée par la blowin' session... et, de l'autre, la minutie organisationnelle des arrangeurs, l'invention des orchestrations et l'évidence de mémorables compositions. Sonny Rollins d'un côté? et Duke Ellington de l'autre ? En réalité?, ces deux polarités sont constamment mêlées et contribuent a? se valoriser réciproquement. C'est même l'intrication du soliste lumineux et du collectif structure? qui signe la richesse du jazz. Et c'est justement ce qu'illustre avec brio ce nouvel opus du nonet de Laurent Marode !

Car Laurent Marode sait conduire une locomotive de swing, entrainer une équipe de virtuoses et coordonner l'élan du collectif. Osera-t-on s'extasier sur chaque musicien ? C'est que chaque voix compte pour donner corps a? l'ensemble... Frank Basile, digne héritier mordant de Pepper Adams ; Fabien Mary, volubile et chaleureux ; Pablo Arias, a? la tendresse hargneuse ; David Sauzay et son lyrisme rugueux ; Jerry Edwards aux grognements inspirés ; Nicholas Thomas qui accentue les ensembles d'éclats étincelants ; Fabien Marcoz, ballast moelleux du swing ; Mourad Benhammou en coloriste frémissant... Et bien sûr, le chef de train lui-même, Laurent Marode, mélodique et évident.

Mais le leader est aussi arrangeur et ce qui frappe dans « Starting Soon », c'est la densité? de l'écriture. Chez Laurent Marode, l'art de la synthèse n'est pas seulement celui consistant a? combiner expression personnelle et mise en valeur du collectif, c'est aussi la capacite? a? fusionner les références esthétiques. On entend donc au creux de son écriture Duke Ellington et Mingus, Oliver Nelson, Slide Hampton, Quincy Jones, Miles... et beaucoup d'autres ! Soufflant le chaud et le froid, il parvient même a? associer West Coast et East Coast, créant un univers propre assis sur le socle de ces références.

Il est rare qu'un album mette autant en avant le pur plaisir des arrangements, la richesse luxuriante des textures, ou? baryton et vibraphone, cuivres et percussions s'entrecroisent avec autant de bonheur. « Starting Soon », c'est donc un chatoiement sonore porte? par le swing, un savant assemblage de couleurs rythmiques si l'on ose ce quasi-oxymore. D'ailleurs, des paradoxes, il y en a d'autres, car il est question ici d'un enthousiasme soigneux, d'une ferveur harmonieuse, d'une ardeur équilibrée — et c'est bien ce qui confère a? cet album tout son caractère.

Cette synthèse constante — de la spontanéité? et de l'orchestration, de l'improvisation et de l'écriture, des références et de l'originalité? — est une réussite percutante confirmée par chaque nouvelle écoute.
Jean Szlamowitch
== Line up ==
Laurent Marode (Piano), Fabien Mary (Trompette), David Sauzay (Saxophone ténor), Jerry Edwards (Trombone), Nicholas Thomas (Vibraphone), Fabien Marcoz (Contrebasse), Mourad Benhammou (Batterie), Pablo Arias (Saxophone alto), Franck Basile (Saxophone baryton)
+ D'INFOS
Billetterie(s)
Autre(s) billetterie(s)
Retrouvez tous nos podcasts sur
Mixcloud iTunes Spotify Deezer
Vos commentaires