Festival Jazz Sur Seine

Nouvel album: "Quebra Cabeça"
Véritable bombe scénique, Bixiga 70 est l'étoile montante de la florissante scène afrobeat, que le groupe agrémente de ses tambours, dub, guitare mandingue...
Avec leur funk instrumental métissé d'afrobeat, de malinké guinéen, de candomblé brésilien, de samba et de cumbia, Bixiga 70 est l'un des groupes les plus courus de tout São Paulo d'où ils sont originaires. Leur quartier, Bixiga, est un melting pot culturel où se côtoient des gens d'origine italienne, africaine et du Nordeste ; ce qui fait de cet endroit l'un des meilleurs lieux pour écouter de la musique et le terreau du plus fin des combos instrumentaux de la ville.

= Ils en parelent =
Ce big band explosif de São Paulo s'est imposé comme le fer de lance de l'afrobeat do Brasil avec un mélange redoutable de cuivres joufflus, de guitares funky, de tambours yoruba et de samba. Accompagné par des images psychédéliques et socialement engagées, leur show réjouissant nous met d'humeur bondissante. (Anne Berthod, Télérama)

Bixiga 70, dix excités et des rythmes en résistance
Une bande d'agités. Plus ou moins barbus et chevelus, dix types qui soufflent, tapent, jouent à l'énergie avec une musicalité sans faille. Issus de plusieurs régions du Brésil, ils se sont regroupés sous le nom de Bixiga 70, en référence au nom du quartier de Sao Paulo et du numéro de la rue où ils ont leur studio. Il faut également y voir un clin d'oeil à Africa 70, le groupe du Nigérian Fela Kuti ... (Patrick Labesse, Le Monde)

Le groove afro-brésilien de Bixiga 70
Le collectif de Sao Paulo est de retour avec son troisième album "III", une nouvelle fusion irrésistible d'afrobeat, de funk et de musiques brésiliennes traditionnelles. Parmi les innombrables Big Band brésiliens qui excellent dans le métissage et la fusion des genres on trouve Bixiga 70 qui réunit dix musiciens professionnels du quartier Bixiga de Sao Paulo autour de l'afrobeat et du funk brésilien. Après « Ocupai » sorti en 2013, le collectif explore un peu plus sur "III" la culture métisse afro-brésilienne du pays. Dix titres où se mêlent en fanfare l'afrobeat, le funk, le jazz ainsi que les répertoires traditionnels sud-américains comme le carimbó, le candomblé, la samba, la salsa, la cumbia... Ajoutez des productions électros, des atmosphères psychédéliques et un soupçon de reggae; vous obtenez un cocktail rythmique et mélodique irrésistible plus que bienvenu en ces temps obscurs.
A l'image de leurs confrères de Orquestra Imperial, Bixiga 70 fait partie de ces big band brésiliens qui renouvellent les musiques brésiliennes en respectant les traditions. Issu d'une culture brésilienne riche, nourri aux rythmes du Yoruba, le groupe concède volontiers les comparaisons avec des groupes comme Antibalas Afrobeat Orchestra et Jungle by Night. Il cultive des influences larges allant de l'Afrique de l'ouest à l'Amérique du Nord et du Sud, son nom Bixiga 70 est une référence au groupe de Fela Kuti : Africa 70. Formé il y a cinq ans sur le modèle du Brass Band, le collectif fait aujourd'hui preuve d'une cohésion parfaite dans l'enchaînement des improvisations et des solos de chaque membre. A voir sur scène évidemment!
(Guillaume Schnee , FIP)
Première partie
Une étoile montante de la nouvelle scène brésilienne en ébullition de l'Etat du Ceará (Nordeste du Brésil).
Ilya fait ses débuts en solo avec l'album indépendant « Doces Naufragos » lancé en 2018, acclamé par la critique, qui inclut le titre « Se Eu Saio e você Dança » rentré dans la programmation de Radio Nova. Ce superbe album de nouvelles compositions personnelles et de partenariats mélange des éléments de la culture populaire brésilienne et de musique électronique déstructurée.

Ilya présentera un set acoustique intimiste accompagné par son guitariste.
Vos commentaires
  • Damn Right In Ya Ears

    Sam 20 Oct ► 12h00
    La playlist de Real Muzul
    New Morning Radio