Nouvel album : "Love Matters"
Dans notre galaxie où nous ressemblons de plus en plus à des humanoïdes en quête de spiritualité, la musique de Jowee Omicil est un formidable antidote. Telle une comète impérissable lancée dans un vol plané cosmique, elle est portée par un groove cosmopolite et attisée par des vents brûlants qui lui insufflent le blues vaudou et la transe funk. Quant au message de cette cérémonie sonore, il se concentre sur l'esprit du BasH!, cet Amour essentiel que rien ne pourra arrêter.
= Ils en parlent =
L'ambition de Jowee Omicil, jeune souffleur multi-instrumentiste d'origine haïtienne né à Montréal et ayant vécu à New York, est de restituer au jazz sa vocation de musique populaire...Le jazz d'Omicil est un cocktail convaincant de groove, de soul, de souvenirs créoles, de musique d'église. Plaçant la mélodie au premier plan, créant des atmosphères chaleureuses, il donne envie de bouger. Avec des acolytes qui sont des militants du groove, il propose douze compositions propres à animer un bal euphorique. La plupart du temps, Omicil joue du saxophone, soprano, alto ou ténor, mais il a aussi un joli son à la clarinette et à la trompette. Il est le seul soliste du disque, ou presque, et ce n'est pas par là qu'il brille - bien que sa maîtrise de l'espace donne des espoirs pour la suite -, mais par sa façon de bâtir des ambiances avec des couleurs, des parfums, des lumières. D'où le sentiment d'accomplir un périple dans des contrées où la musique vous embrasse fraternellement. Il salue au passage Miles Davis, Wayne Shorter, Ornette Coleman, Jay Z, prouvant que sa culture jazz est vivante et subtile. Il a su insuffler à ses musiciens en studio, surtout rythmiciens, un esprit festif, et aussi une discrète mélancolie. Let's bash est une invitation à danser amoureusement. (Michel Contat, Télérama)

Le souffleur poly-instrumentiste et surdoué surfe sur les groove planétaires avec bonheur.
Si ses racines sont à Haïti, Jowee Omicil est né à Montréal en 1977 entre les communautés haïtiennes et québécoises. Après avoir vécu au sein du riche tissu musical new-yorkais, il partage sa vie entre Miami et Paris, et il se pourrait bien qu'il aille poser quelques valises du côté de l'Afrique. Nourri par le jeu de ses maîtres - John Coltrane, Ornette Coleman, Sonny Rollins, Miles Davis, Wayne Shorter ou Kenny Garrett - son jazz nomade qui mêle les racines créoles au Hip-Hop, au gospel, à la soul et aux folklores du monde, se renouvelle au gré de ses rencontres. (FIP)

Virtuose à la clarinette, au saxophone, à la flûte, et à l'harmonica... Il est également compositeur, producteur et un professeur de musique très engagé dans les quartiers populaires. Jowee Omicil, un grand musicien multi-instrumentiste qui réinvente à sa manière le jazz en lui injectant une bonne dose de Caraïbe et d'Afrique...(France Musiques)

De New York à Paris, d'Haïti à Montréal, Jowee Omicil vit en nomade. Ça tombe bien : du jazz aux sons des Caraïbes ou d'Orient, sa musique ignore, elle aussi, tout des frontières. (Les Inrocks)
Billetterie(s)
Billetterie New Morning
Billetterie Fnac
Billetterie Digitick
Vos commentaires
  • Mo'Jazz

    Dim 19 Août ► 12h00
    DJ Set by Dick d'Alaise
    New Morning Radio