Nouvel album : "This Train"
Après trois albums « world » depuis son arrivée en France, Sia Tolno a voulu réaliser un opus plus international, qui traverse les langues, les styles et les époques, à l'image de son moi pluriel, au carrefour des civilisations et des continents, sans cesser de nous faire entendre ses racines africaines.
Sia Tolno est une chanteuse auteure et compositrice guinéenne (Guinée Conakry).
La puissance de sa voix, régulièrement comparée à celles d'Angélique Kidjo ou de Myriam Makeba, et l'élégance de son phrasé font une forte impression sur son auditoire. Sa présence scénique renforce encore cette sensation de puissance également portée par des textes souvent engagés en faveur de l'Afrique et particulièrement des femmes africaines. Son engagement se concrétise aussi quand elle organise (fin 2015) en Guinée, des concerts pour les victimes d'Ebola.

Elle est originaire de Gueckedou, une ville de la Guinée forestière région au sud-est de la Guinée proche de la frontière avec la Sierra Leone et le Liberia, habitée par l'ethnie Kissi. Elle grandit à Freetown, la capitale de la République de Sierra Leone où son père enseigne le français mais où la langue officielle est l'anglais, ce qui explique la variété linguistique de ses textes.

Fuyant la guerre civile, elle retourne vivre en Guinée Conakry où elle devient choriste et chanteuse jusqu'à ce qu'elle soit remarquée dans une émission musicale, Africastar (l'équivalent de l'émission Nouvelle Star pour l'Afrique francophone). C'est le début d'une carrière prometteuse qui va se concrétiser par un premier album en Guinée, puis par 3 albums en France sous le label Lusafrica.

Sia Tolno est lauréate du trophée Découverte RFI en 2011. Elle vit en France depuis fin 2013. Elle a bénéficié d'une couverture médiatique importante et a fait de nombreux concerts, notamment à Paris au New Morning, à l'Alhambra, à la Bellevilloise et au Zèbre de Belleville, ainsi qu'à l'étranger, dont une tournée africaine avec RFI.

Fin 2014 Sia Tolno a décidé de reprendre sa liberté après les 3 albums qui la liaient à sa maison de disques et de se lancer dans une nouvelle aventure. Elle nous revient avec ce 5e album, « This Train », dans un répertoire qui conjugue des couleurs différentes et qui correspond à ce qu'elle est profondément de par son parcours personnel et musical.

Pour la réalisation de cet album elle a fait appel à Nicolas Guéret producteur indépendant, arrangeur et musicien (saxophoniste et flutiste) de scène et de studio (Salif Keita, Touré Kunda, Khaled, Césaria Evora, Kassav, Papa Wemba...). De plus Nicolas possède son propre studio d'enregistrement et vient de créer le label « Pur Son Musique ».

Sia a contacté Nicolas début 2015 pour lui demander de faire un titre avec elle, une reprise de la fameuse chanson « Bang Bang », dans un style nouveau et une ambiance cuivrée (vidéo qui a déjà plus de 120 000 vues sur YouTube depuis Juillet 2016). Devant le succès de cette reprise, ils ont décidé de poursuivre leur collaboration et ont enregistré 10 autres titres dans des styles différents (world, reggae, rhythm and blues et même électro) dont une autre reprise, version sublime de « Je suis malade », six chansons originales et 3 remix électro.

Sia Tolno fait le pari de toucher un public qui dépasse son audience « traditionnelle », notamment par sa reprise de « je suis malade » (à l'instar d'une Nina Simone reprenant « Ne me quitte pas ») mais aussi par des titres plus reggae ou urbains.

Cet opus qui mélange les genres doit nous rappeler que la plupart des amateurs de musique n'écoutent pas qu'un seul style; le succès de cet album en serait la confirmation.

Pour le concert du New Morning une superbe équipe de 9 musiciens et choristes l'accompagnera dans un répertoire qui fera bien sûr découvrir à son public le nouvel opus « This Train mais qui contiendra aussi plusieurs titres phares de ses anciens albums, une belle fête musicale en perspective et aussi à coup sûr une ambiance de feu propagée par cette magnifique artiste.
== Line up ==
Sia Tolno (Voix)
Dernier(s) passage(s) au New
En partenariat avec
  • RFI
Vos commentaires