Myles Sanko

(Jazz)
La nouvelle sensation du jazz britannique
Repéré par Gregory Porter, le chanteur de 37 ans offre un répertoire franchement convaincant.
Au jeu du blind test, à l'écoute des premières secondes de « Just Being Me », composition éponyme du dernier album de Myles Sanko, on aurait juré reconnaître la voix de Gregory Porter. Une impression récurrente tout au long du disque. Car ce vocaliste britannique possède un phrasé, une attaque et un placement rythmique très proches de son aîné américain - certes avec un timbre moins charnu et une tessiture légèrement plus resserrée.

= Ils en parlent =
La comparaison fonctionne également si l'on s'intéresse aux arrangements et à la production soul-jazz. « Just Being Me » - traduire par « Je suis juste moi-même » - pourrait donc être un titre malvenu pour un épigone de Porter. Mais Myles parvient à imposer son style sur des compositions de sa patte et offre un répertoire franchement convaincant. Formé au micro dans différents groupes du paysage soul-funk british (dont Speedometer), le chanteur de 37 ans, natif du Ghana, élevé dans une Angleterre rurale, n'est pas véritablement une nouvelle tête sur la scène européenne : les oreilles les plus attentives ont pu le découvrir dès 2013 avec « Born in Black & White » une (toute) petite bombe de vingt-cinq minutes d'une musique énergique et cuivrée. Pourtant « Just Being Me » marque bien les débuts d'une nouvelle aventure hexagonale, car Sanko vient de signer chez un tourneur parisien. Aventure qui arrive pour le public à point nommé, alors que les dernières productions souvent mielleuses de « Greg » Porter commencent à lasser. (Louis Victor, Télérama)

Le chanteur Marvin Gaye, assassiné en 1984, a laissé le public orphelin d'une voix gorgée de soul et de sensualité. Un autre chanteur pourrait bien les consoler. Originaire du Ghana, Myles Sanko a grandi en Grande-Bretagne. Son premier disque avait été remarqué par un autre chanteur Gregory Porter qui l'avait invité à chanter lors de ses tournées. Son dernier album Just Being me sur le label Legere Recordings mérite un succès international. La voix est douce comme la chair d'un abricot mûr, notamment, avec la chanson I belong to you. Les romances se succèdent. « Il y a une part de moi dans chaque morceau », a expliqué Myles Sanko. Une phase qui se vérifie à l'écoute de ce disque charmant. (Thierry De Lestang Parade)

Parti du Ghana pour la province anglaise, formé au rap et au funk (il a notamment collaboré avec Speedometer), puis lancé en solo à travers deux albums conçus à partir de bouts de ficelle, Myles Sanko a finalement été repéré par Gregory Porter et gagné une popularité qui lui permet de présenter aujourd'hui ceJust Being Me à la production luxueuse. Un peu jazz pour le chic, soul sans tapage, discrètement pop, Sanko fait partout montre d'une classe charmante quilaisse pressentir le gentleman authentique... (Les Inrocks)

L'une des meilleures chansons d'un album sans failles qui nous a accompagné tout l'été. (Jazz Mag)

Le chanteur anglais fait sensation depuis quelques semaines sur la scène Soul. Adoubé par Gregory Porter en personne, Myles Sanko se lance à la conquête du monde avec cet irrésistible album « Just Being Me ». Nous lui avons demandé quels étaient les secrets de sa célébrité fulgurante et sa Soul démoniaque. 15 albums sont prévus par le prodige anglais et pas un de plus. (BCNews)
== Line up ==
Myles Sanko (Voix), Rick Hudson (Batterie), Edu Bisogno (Claviers), Philip Stevenson (Guitare), Jon Mapp (Basse), Sam Ewens (Trompette), Gareth Lumbers (Saxophone)
Billetterie(s)
Billetterie New Morning
Billetterie Fnac
Billetterie Digitick
Vos commentaires
  • Warmup

    Jeu 14 Dec ► 20h00
    DJ Set by ATN
    New Morning Radio

Newsletter

Inscrivez-vous !
Partager :