Gabriel GarzĂłn-Montano

Un des talents de 2017 Ă  suivre
Gabriel Garzón-Montano s'est fait connaitre avec ce que le rap world appelle « l'effet Drake ». Il apprend la nouvelle après la sortie de son premier EP « Bishouné: Alma del Huila » et la fin de la tournée de Lenny Kravitz dans laquelle il assure la première partie : Drake a samplé son morceau « 6 8 » pour son propre titre « Jungle », ce qui le place immédiatement dans le buzz. « J'écoutais Drake comme un simple fan, quand la nouvelle d'une collaboration est tombée j'ai trouvé cela irréel ».

Et c'est là qu'arrive « Jardin ». « J'ai toujours voulu faire de la musique qui fasse du bien, qui réconforte, qui soit funky. J'ai appelé cet album « Jardin » pour créer un espace dans lequel les gens pourraient se sentir bien dès qu'ils appuieront sur play ».

Garzón-Montano a grandi dans la musique. Il apprend d'abord le violon, puis le piano, le violoncelle et se met aux percussions. « Ma mère est la raison pour laquelle j'adore la musique ». « J'ai mis trois ans à écrire « Jardin ». Certaines chansons sont venues rapidement, d'autres ont pris plus de temps à finaliser ». « Jardin » a servi d'exutoire à Garzón-Montano. Il y joue tous les instruments (sauf pour les cordes) et son écriture est venue d'inspirations atypiques. « J'ai lu ''Ainsi Parlait Zarathustra'' de Nietzsche's et "les Illuminations" de Rimbaud, ce qui a enrichi mes pensées. Les trajets en métro sont mes moments préférés pour lire et prendre des notes. J'ai beaucoup lu et écrit dans le train C, entre les stations Kingston Throop stop à Brooklyn et la 72è rue à Manhattan ». Des drums mélancoliques du morceau « Crawl » aux Garzón-Montano aux mouvements plus saccadés de « Bombo Fabrika », Garzón-Montano est un des talents de 2017 à suivre.
Billetterie(s)
Billetterie Fnac
Billetterie Digitick
Vos commentaires

La prog en vidéos

Newsletter

Inscrivez-vous !

New Morning Radio

New Morning Radio
Partager :