Roy Ayers

(Funk, Jazz, Soul)
"Ubiquity"
Maintes fois copié (et même samplé !) mais jamais égalé. Une philosophie hédoniste résumée dans son tubesque « Everybody Loves The Sunshine » de 1976. Il fera virer le jazz vers la funk, une légende vivante ! Vibraphoniste mondialement reconnu, 63 albums à son actif, il est le Maître incontesté en la matière.
Avec près de 65 albums produits en un demi-siècle (et mille fois samplés), le célèbre vibraphoniste est un véritable trait d'union entre soul, jazz, et hip-hop et a inspiré plusieurs courants musicaux, lorsqu'il n'a pas directement initié certains d'entre eux. C 'est lui qui a incarné après plusieurs détours la mixture jazz-funk qu'était l'acid-jazz naissant, alors que lui-même s'est fait connaitre au tournant des années 90 en popularisant cette scène musicale et en fondant le label du même nom.

Peu d'artistes ont eu l'impact de Roy Ayers. Il a écrit les plus grandes pages de la soul, du jazz et du funk et continue une influence majeure auprès de tous les musiciens dans le plus large spectre musicale. L'univers du Hip Hop, tout particulièrement, lui doit beaucoup. Les célèbres B.I.G., Dr. Dre, A Tribe Called Quest, Mary J Blige and 2Pac ne sont qu'une partie minime de tous ceux qui ont utilisés un break de Roy Ayers.

= Ils en parlent =
Les amateurs de jazz l'estiment pour avoir participé à l'enregistrement de Memphis Underground, au côté du flûtiste Herbie Mann, en 1969. Les fans de funk le vénèrent pour avoir signé en 1976 « Everybody Loves The Sunshine », considéré comme un classique de la black music, et au-delà. Nous, on a un faible pour son morceau Tarzan, longtemps resté dans un tiroir, et exhumé sur l'épatante compilation Virgin Ubiquity II, Unreleased Recordings 1976-1981. Largement samplé par les producteurs hip-hop et house, le chanteur et vibraphoniste Roy Ayers, 75 ans, fait escale à Paris. Sa voix n'est plus aussi assurée... mais sa musique est toujours solaire. (E.Perron, Télérama)
== Line up ==
Roy Ayers (Vibraphone, Voix)
Prochains concerts :
Dernier(s) passage(s) au New
Première partie

Mary May

(Reggae, Soul)
Mary May est une artiste auteur, compositeur, chanteuse et guitariste. Influencée par des références telles que Lauryn Hill, Radiohead, Björk elle y intègre ces racines congolaises, mélangeant reggae, soul, et rythmiques afro-cubaines dans sa musique.
En solo ou en trio avec son groupe, elle propose un set live de 45 à 60 min qu'elle a déjà eu l'opportunité de présenter sur la scène du festival Soliday's, et dans de belles salles parisiennes comme le New Morning, la Bellevilloise, le Glazart ou encore la Maroquinerie. Elle se produit aussi régulièrement dans toute la France et en Allemagne à Berlin.
Invitée officielle sur les lives du producteur GUTS et du beatmaker ASAGAYA, vous pouvez la retrouver en tournée avec eux à travers l'Europe comme les années précédentes au Printemps de Bourges, à la Cigale, au Dour (Belgium), au Shambala (U.K), au Fusion (Germany), au Babylon (Istanbul) et enfin à Las Dalias (Ibiza).
Parmi ces multiples collaborations (EMJI, DJ Son Of A Pitch, Taiwan Mc, Hippocampe Fou, Dandyguel, Yoshi Di Original, Don Camilo, Kacem Wapalek...) Son 2nd titre avec Clem Beatz intitulé "Floating" est maintenant disponible, et son 1er morceau « No More Lamentation » en featuring avec le chanteur Naâman, est toujours disponible en écoute sur Youtube et toutes les plateformes, depuis le 22 juillet dernier. De quoi vous faire un peu patienter en attendant son EP prévu pour cette année...
== Line up ==
Mary May (Guitare, Voix)
Prochains concerts :
Billetterie(s)
Billetterie New Morning
Billetterie Fnac
Billetterie Digitick
Vos commentaires

La prog en vidéos

Newsletter

Inscrivez-vous !

New Morning Radio

  • Soundcheck

    Sam 22 Jul ► 19h30
    The Blind Boys of Alabama
    New Morning Radio
Partager :