Ses performances scéniques sont précieuses, ses concerts restent des moments privilégiés pour tous les amateurs du genre.
Edgar Winter, frère cadet du regretté Johnny Winter, partage avec lui l’amour du Blues et du Rock. Ils ont d’ailleurs souvent travaillé ensemble, au sein de différentes formations musicales dès leur plus jeune âge.

En 1969, Edgar participe à l’album « Second Winter » de Johnny, puis sort son premier album solo, « Entrance », l’année suivante. Dans cet opus, il prouve son multiple talent, en étant à la fois au saxophone bien sûr, mais également au piano, aux claviers, aux percussions et au chant ! Il y explore de nouveaux sons, et ouvre son Blues-Rock au Jazz.

Il monte un premier groupe, l’Edgar’s Winter White Trash, accompagné de 5 musiciens, puis un deuxième : l’Edgar Winter Group, avec trois autres musiciens. C’est avec cette formation qu’il rencontre son plus grand succès. L’album « They Only Come Out At Night » (1972), qui se vend à plus de 2 millions d’exemplaires, contient des pépites telles que « Free Ride » et « Frankenstein ».

Il poursuit ensuite sa carrière au sein d’autres formations (The Edgar Winter Group With Rick Derringer par exemple) et reforme un temps l’Edgar’s Winter White Trash, avant de revenir au solo.
Première partie
Après un premier album « Love in Stereo » salué par la critique, Antoine revient avec un nouvel opus à l’image de ses nombreuses influences musicales. Un album pop & folk teinté de blues ou encore de soul.
Né à Paris, c’est dans la ville de Chicago qu’il découvre son style, authentique et empreint de sensibilité. Virtuose de la guitare il a alors l’occasion de se produire dans les nombreux clubs de jazz et de blues de la ville.

C'est en tant que compositeur et guitariste qu'il fait ses premiers pas dans le milieu professionnel. De retour à Paris, il collabore plusieurs années avec Charles Pasi, (il réalise son premier album et compose plusieurs titres sur ce dernier). Le groupe arpente alors la planète en se produisant dans des festivals internationaux jusqu'au prestigieux jazz festival de Montréal.

Ses talents de guitariste l'amènent ensuite à accompagner Carla Bruni lors de la sortie de son album « No Promises ».

Mais cela ne lui suffit pas, c'est à travers le chant de sa voix métissée et ses chansons qu'il pourra s'épanouir musicalement et exprimer au mieux ses émotions. Il décide alors de produire son premier album.

En 2009 il sort l'album « Love in Stereo » grâce auquel il reçoit différents prix: (prix Sacem en catégorie autoproduction, Prix Festiblues de Montréal, Prix Blues sur scène). Il séduit grâce à l'originalité du timbre de sa voix et son jeu de guitare. Les dates tombent et il se produit pendant plus de deux ans à travers la France et le Canada. Il a alors l'occasion de jouer en première d'artistes internationaux comme Kool and the Gang ou encore James Hunter.

En 2014 Il sort un nouvel Ep « No Regrets », 5 titres qu’il a voulus à son image et dans lequel il exprime sa sensibilité dans une ambiance folk et intimiste.
Une pop mêlant folk, soul ou encore jazz, un jeu de guitare proche de la virtuosité et une voix métissée, autant d’éléments qui font d’Antoine Holler un artiste à part entière.
== Line up ==
Antoine Holler (Guitare, Voix)
Vos commentaires