Phénomène unique dans la galaxie brésilienne, Bosco est à la fois le sambiste gouailleur, chroniqueur de la rue de Rio de Janeiro, sa ville d'adoption, et un précurseur du groove hypnotique fait d'onomatopées afro. Au carrefour des continents, ce passeur magnifique vous embarque sur ces chemins de traverse, avec son gang de bourlingueurs. Irrésistible !
Eglises antiques, rues étroites, vieux greniers, montagnes ancestrales et souvenirs forts des esclaves Africains, tel est l'univers de tous les artistes de Minas Gerais, au centre du Brésil, berceau de nombreux génies créateurs et révolutionnaires de la musique populaire brésilienne. Joao Bosco est né dans ce paysage colonial, construit sur l'or et les histoires de sang, de haine et le courage. Dans la petite ville de Ponte Nova, enfermée, cachée parmi les montagnes de Minas Gerai. Il a passé son enfance, entouré des accordéons, de l'orchestre local, des chanteurs à la radio et des chants d'église. La musique a toujours été présente dans sa famille. Le piano et le violon faisaient partie de la routine à la maison. À l'âge 12 ans, on lui a donne sa première guitare, il reste alors divisé dans ses choix entre le football et son premier propre groupe rock.

Quelques années plus tard, João Bosco part à Ouro Preto découvre qu'il est irrévocablement attiré par la " Bossa Nova", le "tropicalism" et "le jazz". Son intérêt va vers João Gilberto, Tom Jobim, Milles Davis, Charlie Parker, Ray Charles, Mingus, Coltrane, Milton Nascimento, parmi beaucoup d'autres grands musiciens et innovateurs qui élargissent jour après jour l'univers de la musique. C'est à cette période qu'il rencontre le grand poète Vinicius de Moraes et qui il s'associe. En1972, il a fait ses débuts discographiques (Pocket Records - Pasquim) avec Tom Jobim, avec des éloges considérables : "Jo ã o, hein ? Votre musique a déjà traversé le mondet ...".

En 1973, Diplômé en Engeneering Civil, il vient à Rio de Janeiro pour commencer une nouvelle vie. João Bosco apparaît dans le paysage de Musique Populaire Brésilienne dans une période difficile de l'histoire du Brésil. Avec le poète Aldir Blanc, ils résistent au cauchemar politique des années 70 avec un regard critique. Elis Regina, pendant de nombreuses années va être l'interprète principale de ses mélodies, des douzaines de chansons transformées en des événements inoubliables.

Les années 80 sont agitées pour João Bosco. L'artiste fait des recherches sur des rythmes et des sonorités, à l'affut de la nouveauté et du révolutionnaire. Son style devient personnel et vigoureux, une union parfaite entre la voix, la composition et la guitare. Les années 90 offrent de nouvelles tentations à Joao Bosco.

Joao Bosco a toujours su donner libre cours son imagination. Il a sans conteste réinventé la musique populaire brésilienne, l'orientant vers de nouvelles formes rythmiques, cherchant des horizons mélodiques, métamorphosant l'harmonie, construisant une poésie hors de la réalité avec une sonorité inégalée et digne, chantant sans aucun complexe.
== Line up ==
João Bosco (Guitare, Voix), Ricardo Siveira (Guitare), João Baptista (Basse), Kiko Freitas (Batterie)
Dernier(s) passage(s) au New
Vos commentaires
Prochains RDVs
en direct du New Morning
  • Warmup

    Jeu 15 Nov ► 20h00
    DJ Set by ATN
    New Morning Radio