Quarante minutes au cœur du rock indé, un retour aux nineties et à cette teenage riot qu'on a au plus profond de notre être.
Un lien étonnant entre l'est et de l'ouest, inspiré par le blues traditionnel, comme par les raggas indiens.
Le blues de bo weavil dépasse les limites du genre. C'est une pulsion sensuelle qui paraît être là depuis le big-bang originel.
Dernier(s) passage(s) au New
Vos commentaires
  • Damn Right In Ya Ears

    Sam 21 Juil ► 12h00
    La playlist de Real Muzul
    New Morning Radio